Moncef Marzouki

Moncef Marzouki, seul au monde ?

Tout semble aller mal pour le président provisoire de la République. En désaccord avec ses alliés de la troïka, en manque de prérogatives, en manque de conseillers après la démission de certains et désormais en désaccord avec son parti, le Congrès Pour la République, bien qu’il avait démissionné de son poste de secrétaire général du parti lors de sa nomination au poste de Président provisoire de la République.

En effet, Hédi Ben Abbes, porte-parole du bloc parlementaire du Congrès Pour la République, a indiqué que la position du parti concernant la nomination du Gouverneur de la Banque Centrale n’est forcément pas la même que celle du président de la République. Il a ajouté que la position du bloc parlementaire du CPR, également celle du parti, s’oppose catégoriquement à la nomination de Chedly Ayari en remplacement à Mustapha Kamel Nabli.

Par ailleurs, M. Ben Abbes a expliqué que la nomination du gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie doit faire l’objet de discussions entre les différents partis et doit être en harmonie avec les circonstances et la situation sociale et politique du pays.

Ainsi, M. Marzouki se retrouve en une délicate situation après le limogeage de Mustapha Kamel Nabli et sa décision de nommer Chedly Ayari en remplacement à celui-ci surtout que la nomination de M. Ayari a été décidée bien avant le limogeage officiel de M. Nabli. Moncef Marzouki, un président provisoire solitaire ?

Président Moncef Marzouki
Moncef Marzouki

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire