Turquie

Turquie: Un attentat suicide tue deux policiers

Une attaque suicide contre un commissariat de Kayseri, dans le centre de la Turquie, a tué vendredi deux policiers et blessé 16 autres personnes, a rapporté l’agence de presse Anatolie citant des sources officielles qui ont imputé l’attentat aux rebelles kurdes.

LAttentat Turquiees assaillants ont tout d’abord approché du commissariat à bord de leur véhicule en le mitraillant puis l’un d’eux a déclenché des explosifs qu’il portait sur lui, ont rapporté plusieurs chaînes de télévision, évoquant d’après témoins trois personnes à bord de la voiture.

Un policiers est mort sur le coup et un autre a succombé à ses blessures peu après, a indiqué le ministre de l’Intérieur Idris Naim Sahin, cité par Anatolie.

Seize civils, dont plusieurs enfants, qui se trouvaient a proximité ont également été blessés, a-t-il ajouté.

Le ministre a mentionné deux assaillants, qui auraient tous deux péri dans l’attaque.

Pour autant qu’on puisse voir dans le véhicule, il y avait deux kamikazes. Ils sont maintenant en morceaux, tout comme la voiture, a-t-il déclaré, selon Anatolie.

M. Sahin a expliqué que le véhicule utilisé pour l’attentat avait échappé plus tôt dans la matinée à un contrôle effectué par la gendarmerie à Kahramanmaras (sud) et a estimé que le commissariat n’était sans doute pas l’objectif initial des assaillants, mais plutôt une cible choisie en dernière minute.

Il a imputé l’attentat aux rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Nous constatons que l’organisation terroriste continue ses actions insensées, qu’elle ne s’est pas arrêtée, a-t-il dit, utilisant le vocable habituel de l’administration turque pour désigner le PKK.

En mars, l’explosion d’une bombe au passage d’un car de police a fait 16 blessés dont 15 policiers à Istanbul, mais les attaques suicides sont plutôt rares en Turquie.

Le conflit kurde en Turquie a fait plus de 45.000 morts, selon l’armée, depuis son déclenchement, en 1984, par le PKK dans le sud-est du pays, peuplé en majorité de kurdes. Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux autres pays.

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Laisser un commentaire