Brazzaville - Congo

Plus de 100 morts suite à de fortes explosions à Brazzaville

Brazzaville - Congo
Brazzaville - République du Congo

Hier, 4 mars 2012, de fortes explosions d’armes de guerre ont causé de nombreuses pertes en vies humaines ainsi que de nombreux dégâts matériels à Brazzaville (République du Congo).

Quelques soient les causes obscures de ce tragique événement, il convient de mettre en place des mécanismes d’urgence préventifs de protection des populations civiles, un plan national anti-catastrophes (dispositif prévoyant l’organisation des secours en urgence en cas de catastrophes mettant en péril la vie et santé des personnes ou l’intégrité des biens), expression d’un soucis réel envers les populations livrées à elles mêmes et exposées à toutes formes de risques.

Plus d’une centaine de personnes ont été tuées, des centaines blessées et de nombreuses maisons détruites dans une série d’explosions, ce dimanche, dans un dépôt de munitions à Brazzaville, la capitale du Congo.

En effet, cinq explosions très fortes et espacées se sont produites à partir de 8h et jusqu’à 10H45, qui ont même secoué et fait des dégâts matériels à Kinshasa, la capitale de la RD Congo voisine, séparée de Brazzaville par le fleuve Congo.

Selon les premiers éléments de l’enquête, un incendie dans deux magasins de munitions d’un dépôt de la caserne du régiment blindé au quartier Mpila, dans l’est de la ville, serait à l’origine de l’accident.

Il y a plus de 100 morts et plusieurs centaines de blessés”, a déclaré à la télévision nationale le porte-parole du gouvernement, Bienvenu Okiemy, confirmant des chiffres donnés par le ministre de l’Intérieur. Une source diplomatique européenne a, elle, parle “d’au moins 150 morts et 1 500 blessés”. Des sources hospitalières, elles, parlent de 200 morts.

Il s’agit du bilan le plus lourd pour un accident de ce type en Afrique depuis 10 ans.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Plus de 100 morts suite à de fortes explosions à Brazzaville

    HENRI

    (5 mars 2012 - 2:21)

    Schéma de principe de la munition d’une arme à feu et de la plupart des canons ; 1 balle ou obus (lui même chargé d’explosif ou d’un toxique chimique), 2 Douille ou étui, 3 Charge propulsive (nitrate en général), 4 culot, 5 amorce
    Balles et obus de munitions anglaises, de calibres 0,5 à 15 pouces, utilisées lors de la Première Guerre mondiale
    Exemple de « caisson de munitions » transportable avec son canon (russe)

    Une munition est un ensemble destiné à charger une arme à feu. Elle est constituée au minimum d’une charge propulsive et d’un (ou plusieurs) projectile(s) (grenaille, balle, obus).

    À partir du XXe siècle, la munition peut être auto-propulsée (ex. : roquette, missile) et éventuellement guidée à distance, ou capable de s’orienter vers une source chaude ou autre.

    Le projectile peut être lui-même creux et empli d’un explosif équipé d’un dispositif pyrotechnique de mise à feu (détonateur réagissant à l’impact, ou retardé), projetant des éclats, des balles (plombs ronds des obus shrapnel) et plus récemment des sous-munitions. Dans le cas d’armes chimiques ou biologiques, le projectile a pu être également empli d’agents toxiques chimiques ou pathogènes, se transformant en gaz toxique ou contaminant lors de l’explosion à l’impact.

    Pour des raisons de dangerosité et de sécurité, les munitions militaires sont stockées dans des lieux dits « dépôt de munition ».il y a eu au Congo Brazzaville une négligence de certaines personnes.Il faut des sanction pour ce crime contre l’humanité.Le Congo Brazzaville doit renforcer son dispositif de protection civil et son mécanisme d’alerte rapide pour prévenir ce genre de situation.

    Henri Matip Ma Soundjock
    Président de la fondation camerounaise de science politique
    tel:00 237 22 63 00 37
    Email:[email protected]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.