Mokhtar Trifi

Le procès de Nasreddine Ben Saïda est un procès politique

Mokhtar TrifiMokhtar Trifi, président d’honneur de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme, a déclaré sur le plateau de Nessma Tv que le procès de Nasreddine Ben Saïda, directeur général du journal Attounissia est un procès politique précisant que les attaques à l’encontre des journalistes et les déclarations de plusieurs ministres qui incitent l’opinion public contre les médias ne font que confirmer cette stratégie qui vise à museler la presse en général.

M. Trifi a indiqué que la décision de remettre en liberté le rédacteur en chef du journal Attounissia et le journaliste qui a écrit l’article relatif à Sami Khedira ainsi que le maintien en détention de M. Ben Saïda lui est parvenue deux heures avant que le juge prononce son verdict tout en précisant que l’information lui est arrivée de personnes dignes de foi.

Notons que l’article 121 du code pénal a causé lors du régime de Ben Ali des problèmes à plusieurs leaders politiques dont Moncef Marzouki, Mohamed Abbou, Ahmed Nejib Chebbi et Mustapha Ben Jâfar. Un article qui a été retiré des textes de loi de la Presse pour trouver une place dans le code pénal afin que le président déchu, Zine El Abidine Ben Ali, puisse traduire en justice les opposants en tant que criminels.

Prison
Prison

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Le procès de Nasreddine Ben Saïda est un procès politique

    Mino

    (23 février 2012 - 13:24)

    On emprisonne un journaliste pour ceci??? Un texte de loi périmé??? La liberté d’expression est encore plus menacée qu’avant!

Laisser un commentaire