Abdelfattah Mourou refuse son poste au sein du gouvernement

Abdelfattah Mourou, avocat et l’un des fondateurs de la mouvance islamique en Tunisie (Ennahdha), a déclaré, lundi, sur les ondes de la Radio Express Fm, que le parti Ennahdha dont il a été, selon lui, “le fondateur historique”, a été injuste envers lui et commis une erreur en lui proposant un poste administratif qui l’écarte de la scène politique en Tunisie.

M. Mourou a indiqué qu’il n’est pas allé mendier un poste gouvernemental auprès des responsables d’Ennahdha sauf qu’un appel à ses services a été fait. Croyant que c’est un poste au sein du gouvernement, M. Mourou avait manifesté sa volonté de travailler son pays de plus près. Cependant, trouvant que ce poste n’est qu’un poste administratif, l’ancienne figure du mouvement islamique l’a catégoriquement refusé.

Il s’est dit “très déçu” et a rappelé avec beaucoup d’humour qu’il n’est pas à la recherche d’un travail et tout ce qu’il veut, c’est un poste de décision (ministère) qui lui permet de faire du politique.

Rappelons que les dirigeants du parti du Mouvement Ennahdha avaient promis à Abdelfattah Mourou un poste ministériel et s’étaient désistés à la dernière minute (le jour de l’annonce de la composition du gouvernement devant l’Assemblée constituante).

M. Mourou a ajouté que ses problèmes avec Ennahdha qui tantôt le courtise tantôt le boude, entravent sa promotion politique, relevant, néanmoins, que quelle que soit l’ampleur de ces problèmes, il ne penserait jamais à s’allier avec d’autres forces contre Ennahdha, car il demeure attaché au même projet politique que défend ce parti, en l’occurrence un projet islamiste modéré et moderniste.

Abdelfattah Mourou
Abdelfattah Mourou

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Abdelfattah Mourou refuse son poste au sein du gouvernement

    Adel Gharsallah

    (27 décembre 2011 - 19:03)

    Mr Abdellatif Mourou should’ve accepted to work together with the predominantly islamist government of Tunisia. If he really wanted to serve his homeland, as he claims, then any post within the government be it administrative or otherwise cannot be refused because Mr Mourou might consider himself to be too important for such a low position!
    I remember Abdellatif in the early sixties at the College Sadiki as a talkative, humble young man, but not as a greedy and complecent fellow. Why cant he take what comes his way and help his comrades to build a new democratic Tunisia?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.