Les américains quittent l’Irak plongé dans une crise politique

L’armée américaine a quitté dimanche à l’aube l’Irak, près de neuf ans après l’avoir envahi et renversé l’ancien dirigeant Saddam Hussein, laissant ce pays riche en pétrole plongé dans une grave crise politique.

Le dernier convoi composé de 110 véhicules transportant environ 500 soldats appartenant en grande majorité à la 3ème brigade de la 1ère division de cavalerie a traversé la frontière dimanche 18 décembre 2011 à 07H30 (04H30 GMT). Le dernier véhicule est passé huit minutes plus tard.

Il y a huit ans et neuf mois, les forces américaine l’avaient franchie dans l’autre sens lors de l’« Opération Iraqi Freedom » qui devait se révéler être la guerre la plus controversée depuis celle du Vietnam, un demi-siècle plus tôt.

L’armée américaine, qui a compté jusqu’à 170.000 hommes au plus fort de la lutte contre l’insurrection, a abandonné 505 bases. Il ne restera plus que 157 soldats américains chargés d’entraîner les forces irakiennes et un contingent de Marines pour protéger l’ambassade.

soldats US - Etats Unis
soldats US - Etats Unis

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Les américains quittent l’Irak plongé dans une crise politique

    aziz67

    (20 décembre 2011 - 0:37)

    Bon debarras,le bilan:des centaines de milliers de morts et blessés des millions de pauvres,déstruction totale du pays revenu à l’age de pierre,ruiné par les dettes,sol contaminé par les essais des armes chimiques et nucléaire avec des maladies et malformations,des collabos se sont remplis les poches,un gouvernement n’accepte aucune alternance,un premier ministre indétachable,voila la liberté et la démocratie qu’avait promis les Bush père et fils.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.