Hachmi Hamdi gèle toute activité politique en Tunisie

Le leader des listes de la “Pétition populaire pour la liberté, la justice et le développement” (Al-Aridha Al Chaabia), Hachemi Hamdi, a annoncé dans un communiqué publié dimanche 20 novembre sur son site internet, qu’il gèle ses activités sur la scène politique tunisienne. Cette décision fait suite au refus de certaines parties politiques et médiatiques de lui présenter leurs excuses après “la campagne d’exclusion et de haine dont il estime être victime, lui et l’ensemble des électeurs ayant voté pour ses listes”.

Rappelons que M. Hamdi a lancé un ultimatum dimanche dernier, 13 novembre 2011, exigeant les excuses du Président de la République par intérim pour avoir intentionnellement négligé d’inviter son mouvement à la réunion organisée avec les secrétaires généraux et des représentants des partis politiques représentés à l’Assemblée Nationale Constituante.

Le chef d’Al-Aridha a considéré que la nouvelle Assemblée Constituante n’a aucune légitimité, il a même affirmé ne pas avoir demandé aux représentants de la pétition élus à l’assemblée constituante, de se retirer de l’assemblée ou de montrer leur solidarité avec lui.

Il est à noter que Al-Aridha Al Chaabia a gagné 26 sièges à l’Assemblée. Elle est ainsi la troisième force politique au sein de l’assemblée après Ennahdha (89 sièges) et le CPR (29 sièges).

Hachmi Hamdi
Hachmi Hamdi

Auteur de l’article : Farouk Touzi

2 commentaires sur “Hachmi Hamdi gèle toute activité politique en Tunisie

    tounsi

    (21 novembre 2011 - 13:26)

    jaa yalaab lakhi hossol

    wakt elli yejid ejjid ma talka ken errajel

    ibarek fi trabek ya tounis …

    chebbonatome

    (21 novembre 2011 - 18:36)

    Peut-on permettre à la classe politique de passer par l’adolescence

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.