Tunisie: Prélèvement de 4 journées de travail

Le projet de Budget de l’État pour l’exercice 2012, propose, un prélèvement de 4 journées de travail sur les salaires des agents des secteurs public et privé, en tant que contribution exceptionnelle au budget.

Cette décision est de nature à alléger les pressions sur le budget de l’État, étant donné les impacts financiers attendus des décisions proposées dans le projet de loi de finances 2012 et se rapportant notamment, à la suppression du timbre fiscal sur les voyages et aux mesures fiscales et financières au profit des entreprises.

Toutefois, on remarque que le salarié de classe moyenne arrive à peine à subvenir à ses besoins et ceux de sa famille et le salaire de quatre journées de travail pourrait l’aider à rembourser une dette ou éviter de s’endetter à la fin du mois en attendant son salaire. En outre, la suppression du timbre fiscal n’intéresserait peut être pas ce salarié de “classe moyenne” qui utilisent rarement l’avion pour voyager…

Cette décision de prélever quatre journées de travail a rencontré, dès sa parution sur le site de l’agence Tunis Afrique Presse, une vague de protestations sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Twitter.

Booster le budget de l’État aurait peut être pu être fait avec la récupération de l’argent de l’État (du peuple?) volé par l’ancien président et ses proches, gelé dans plusieurs banques à l’étranger. Peut être une taxe sur les biens immobiliers autres que la résidence principale aurait pu constituer une nouvelle entrée d’argent ?

argent
Tunisie: 4 journées de travail pour booster le budget de l'Etat

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire