Uroko Onoja

Un homme violé à mort par ses six femmes

Uroko OnojaUn homme, Uroko Onoja, a été mortellement violé par six femmes dans la province d’Ogbadibo (sud du Nigéria) mardi dernier, selon le journal local Negeria Daily Post.

Sous la menace d’un couteau, l’homme, un businessman d’une trentaine d’années, a été contraint à plusieurs relations sexuelles avec six femmes ce qui a impliqué chez lui un arrêt respiratoire.

L’homme qui a été contraint sous la menace de couteaux et battons, a commencé son périple avec la plus jeune épouse mais n’a pas tenu jusqu’à la cinquième qui a découvert que l’homme ne respire plus. En se rendant compte de l’incident, les femmes ont pris la fuite vers le forêt avoisinant.

Selon la même source, la renommée et la fortune de cet homme l’avaient poussé à épouser six des plus belles filles de la province.

A l’heure actuelle, la police locale a réussit à arrêter deux de ses six femmes.

Auteur de l’article : La Rédaction

7 commentaires sur “Un homme violé à mort par ses six femmes

    inès

    (18 août 2012 - 18:05)

    Bravo les filles! Le très regretté défunt n’avait pas le droit d’épouser plus de cinq légitimes. Son coeur a donc lâché! Au ciel, il sera sermonné!
    Inès

    houssem

    (12 septembre 2012 - 16:21)

    Mise en vente du viagra
    Demande de légalisation de la polygamie

    –> le même sort que ce pauvre!

    Tounsi

    (12 septembre 2012 - 21:15)

    @inès

    brabbi … bravo les filles hakka
    une ame humaine a été massacrée et toi tu dis bravo
    voici la vraie face du feminisme tunisien … de la Misandrie criminelle, ni plus ni moins

    kane

    (17 septembre 2012 - 5:15)

    A moins que la peur ait provoqué chez ce pauvre homme une érection suffisante pour avoir une relation sexuelle, je ne vois pas comment il a pu bander dans de telles circonstances… Bizarre, bizarre…

    abel

    (28 septembre 2012 - 22:54)

    @tounsi
    « massacrée » c’est un peu fort, le mec a fait une crise cardiaque provoquée par une forte émotion et une mauvaise condition physique. Est-ce que aussi on peut mettre sur le même plan psychologique le viol d’un mec qui se fait contraindre à pénétrer une femme et celui d’une femme qui est contrainte à être pénétrer ? Je doute fortement que se soit aussi traumatisant. On pourrait même, à l’instar des clichés abjectes qui prétendent que si une femme porte une tenue provocante, si elle ne crie pas, elle est responsable de son viol, on pourrait prétendre que si le mec avait une érection il est aussi responsable…
    Quant à qualifier le féminisme tunisien de misandrie criminelle parce que Ines fait un peu d’humour sur la mort de cet homme, c’est tout aussi déplacé : si on arrive à comprendre que les palestiniens posent des bombes par desespoir, pourquoi ne comprendrait-on pas que les femmes ( qui sont violées, bafouées, traitées inférieurement, écartées du pouvoir, sous payées… dans tous les pays du monde depuis la nuit des temps ) glissent légitimement quelques mots d’humour revanchard quand pour une fois ce sont elles qui violent ?!

    Tounsi

    (29 septembre 2012 - 1:59)

    @abel
    -premier paragraphe rien a voir avec ce que j’ai ecrit
    -pour le deuxieme :
    « si on arrive à comprendre que les palestiniens posent des bombes par desespoir,[…] pourquoi ne comprendrait-on pas que les femmes glissent légitimement quelques mots d’humour revanchard quand pour une fois ce sont elles qui violent ?! »

    hallucinant … ca a tellement depasse toutes les limites de la betise qui peut sortir de la bouche des humains que ce n’est presque plus qualifiable.

    … comparer les martyrs palesteniens a une petite, tunisienne misandre et amere qui se moque DE MORTS??!!! ca prouve que non seulement vous deux vous n’avez aucun respect pour la vie humaine puisque selon vous on peut prendre « notre revanche » sur les cadavres des morts (une bande de necrophile quoi) … mais en plus en faisant le parallele avec la palestine ce commentaire descend encore plus bas que celui de cette denommee ines.

    christina

    (8 janvier 2013 - 5:28)

    Note: dans notre code criminel au Québec, l’homme ne peut pas être violé, seule la femme peut subir un viol. Pour un homme on parle d’attentat à la pudeur pouvant provoquer la mort ce qui deviendrait un homicide au premier degré si ces femmes avaient l’intention ferme et volontaire de le tuer, ou homicide involontaire au deuxième degré si la mort n’avait pas été prévue par ces diablesses en manque de sexe. Ce n’est que la revanche des sexes, les femmes du monde ont été violées et sont encore abusées de nos jours dans la normalité quotidienne de leur vie, ne dites surtout pas pauvre homme, il est mort le sourire aux lèvres par épuisement sexuelle !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.