Le Temple de Salomon, L’Arche de l’Alliance

Le Temple de Salomon, L’Arche de l’Alliance: ses mesures bibliques et ses symboles

Le temple de Salomon selon le dessin de Christiaan Van Adrichem (1584) vision intérieure surtout, m’a servi de toile de fond afin d’examiner toute la logistique du rituel rendu à YHWH au moment ou ce dieu ordonne à Moise de lui bâtir une demeure selon des règles bien précises citées dans la Bible de Jérusalem ( Livres des rois 1, chap. 5, 6 et 7.) On trouve également les règles de construction de l’Arche de L’Alliance données par dieu à Moïse dans (Exode, chap. 25, verset 10 à 22) qui devait contenir les Tables de la loi citées dans les écrits avec une précision remarquable. Ce premier temple (ou plutôt une tente rudimentaire) se nommait antérieurement la tente des ” Rendez-vous” et ce avant même la construction du gigantesque temple de Salomon par David (son fils) avec ses murs et ses enceintes. David offrira à son dieu un temple exceptionnel pour qu’il demeure à jamais avec son peuple par l’intermédiaire de l’Arche de L’Alliance.

L’Arche de l’Alliance Annotation biblique : 1 coudée est environ 44 cm

S’adressa à Moïse  Yahvé dit : ” Tu feras en bois d’acacia une arche longue de 2 coudées et demie, large de 1 coudée et demie et haute de 1 coudée et demie; tu la plaqueras d’or pur au-dedans et au- dehors et tu feras sur elle une moulure d’or, tout autour. Tu fondras pour elle 4 anneaux d’or et tu les mettras a ses 4 pieds : 2 anneaux d’un côté et 2 anneaux de l’autre. Tu feras aussi des barres en bois d’acacia; tu les plaqueras d’or et tu engageras dans les anneaux fixés sur les côtés de l’arche, les barres serviront à la porter. Les barres resteront dans les anneaux de l’arche et n’en seront pas ôtées. Tu mettras dans l’arche le Témoignage (tables de la loi) que je t’ai données.” (Exode, chap. 25 v. 10 à 22)

Tu feras aussi un propitiatoire d’or pur, de 2 coudées ½  de long et d’une coudée 1/2 de large. Tu feras deux chérubins d’or repoussés, tu les feras aux 2 extrémités du propitiatoire.  (…) Tu feras les chérubins faisant corps avec le propitiatoire (…). Les chérubins auront les ailes déployées vers le haut  et protégeront le propitiatoire de leurs ailes en leur faisant face. ( …)  Tu mettras le propitiatoire au- dessus de l’arche et tu mettras dans l’arche le Témoignage que je te donnerai, c’est là que je te rencontrerai, c’est de sur le propitiatoire, d’entre les deux chérubins qui sont sur l’arche du Témoignage ( …).

1-Annotation biblique : le mot chérubin de la racine babylonienne serait un génie mi-animal et mi- humain qui veillait à  la porte des temples et des palais. D’après la description biblique et l’iconographie orientale  se sont des sphinx ailés.

2-Annotation biblique : L’autel  carré sur lequel repose l’arche possède des cornes à ses 4 angles (protubérances qui faisaient corps avec l’autel. Ces cornes avaient une sainteté particulière, le sang du sacrifice y était appliqué ainsi  que sur les cornes de l’autel des parfums,  on ajoute dans les écrits  que le criminel pouvait les saisir pour se mettre à l’abri du châtiment. (…est criminel et provoque  la colère de dieu, le profane, celui qui  touche  l’arche. Une mort subite est à prévoir sauf si les cornes sont tenues. )

-Outre l’arche, on devait construire  la  table des pains toujours en or plaqué et transportable ainsi que des plats, des coupes, des aiguières, des  bols pour les libations. Ces accessoires devaient être en or pur.-Le candélabre de six branches de chaque côté (ménorah) en or pur avec des calices en forme de fleurs d’amandier, ses boutons et ses fleurs.-Des étoffes et des couvertures, des peaux de béliers teints en rouge.- Des charpentes  et des traverses en acacia  aux mesures précises.-L’autel des holocaustes  dont les accessoires sont en bronze.-Le parvis et ses courtines de 50 coudées, leurs 10 colonnes et selon leur emplacement d’autres colonnes au nombre de 3 avec leurs socles.

3) annotation biblique : le parvis des gentils appelé ainsi parce que même les non-juifs y avaient accès;  c’était  l’endroit où se faisait le commerce et où les infirmes venaient quêter, un endroit interdit pour ce genre d’activités (consulter l’image).

-L’huile pour le luminaire (huile d’olive broyée) qui doit éclairer le lieu d’une manière permanente.
Les vêtements des prêtres : un  pectoral brodé et serti de pierres précieuses, un manteau ourlé laissant passer la tête et tissé de grenades avec des clochettes d’or intercalées, une tunique de lin fin et  brodée, un  turban et une  ceinture brodée, un  l’éphod brodé  (pagne de lin repris dans les réunions de l’organisation maçonnique)
Les accessoires vestimentaires décoratifs tels : rosettes et chainettes d’or pur fait comme des cordelettes en forme de torsade. (Nœuds et cordelettes repris dans les  symboles maçonniques)
Un signe de consécration : une fleur d’or sur un cordon de pourpre violette portée sur le front d’Aaron comme un sceau. (La rose comme symbole de la Rose-croix)
Pour consacrer le ou les futurs prêtres : immoler un jeune taureau et 2 béliers sans défaut, des pains sans levain pétris à l’huile, des galettes sans levain frottées d’huile  et faites de fleur de farine de froment.
Purification : Moïse devra approcher Aaron et ses fils devant la tente du Rendez-vous et par mesure d’hygiène, ils seront lavés en entier. Bref, un cérémonial impressionnant avec des objets multiples, dans un environnement parfaitement encadré selon le vouloir de Yahvé.

L’huile de l’onction sainte : recette désinfectante
Annotation biblique : le cycle ancien pesait de 11.4 g. ¼  de setier valait  1.87 litres

L’huile de l’onction sainte  était faite de :

  • 500 cycles de myrrhe vierge : sorte de gomme de résine odorante semblable au sapin baumier ou à la gomme d’épinette
  • 250 cycles de cinnamone : écorce intérieure du cannelier qui  donne à la cannelle une forte odeur parfumée. Le cinnamone était utilisé par les anciens Égyptiens dans le processus de l’embaumement.
  • 250 ctcles de roseau : un jonc odorant (Acorus calamus) dont on peut extraire, par distillation des rhizomes, une huile essentielle utilisée en parfumerie et en médecine.
  • 500 cycles de casse : casse de Chine est une épice proche de la cannelle mais plus piquante; elle est tirée de l’écorce du cannelier de Chine (Cinnamomum aromaticum).
  • 1 setier d’huile d’olive

Ce mélange parfumé servait à oindre la tente du Rendez-vous,  l’Arche du Témoignage ou Arche de l’Alliance, les officiants et tous les accessoires contenus dans  la Tente. Yahvé souligne que quiconque fera le même parfum et mettra sur un profane sera retranché de son peuple. Dans les textes  historiques anciens, l’onction est réservée au roi et aux  grands prêtres réservés au sacerdoce.

De la tente du Rendez-vous nous voici à l’aube de  la construction du fabuleux Temple de Salomon. Les textes disent (Premier livre des rois chap.3 verset 1,2)  que David devint le gendre de Pharaon, il prit pour femme la fille du roi d’Égypte (sous toute réserve ce mariage est contredit par l’histoire) ce roi  était sans doute  Psousennès II, dernier roi de la XXI dynastie égyptienne.  Il l’introduisit dans la cité de David alors qu’il s’affairait à construire son palais, la Demeure de Yahvé et le rempart de Jérusalem. Selon la légende, il était un roi de sagesse et d’une grande intelligence de cœur et d’esprit.  Hiram, roi de Tyr, ami du père de Salomon (le roi David) procura le bois de cèdres du Liban ainsi que le bois de genévrier que David avait demandé en échange de froment et d’huile vierge.

C’est ainsi que d’un commun accord, les ouvriers du roi de Tyr et ceux de David bâtirent le plus gigantesque temple au nom du dieu Yahvé. Cet immense ouvrage (Premier livre des rois chapitre 7 verset 38)  (…  fut achevé selon tout son plan et toute son ordonnance. David le construisit en sept ans.)

salomon temple

La Bible spécifie  le nombre d’ouvriers :

  • 30, 000 hommes de corvée
  • 70,000 porteurs
  • 80,000 carriers dans la montagne
  • 3,300 officiers et préfets responsables des travaux

Les ouvriers de Salomon et ceux d’Iram et les Giblites (Giblites : ouvriers de Gebal, la Byblos des grecs au nord de Beyrouth)  taillèrent et mirent en place le bois et la pierre pour la construction du temple (Premier livre des rois, chap. 5 verset 32)

Le temple était un bâtiment oblong comportant 3 pièces en enfilades, l’Ulam étant le vestibule, le Hékal appelé plus tard le Saint (sanctuaire) est la grande salle du culte. Le Debir (l’arrière chambre) est la partie la plus sacrée nommée le Saint des Saints puisque l’Arche de l’Alliance y reposait. Outre les portiques  ouverts sur les 4 points cardinaux, le Temple comprenait des autels de purification, des parfums,  des huiles,  de l’encens, des herbes aromates (thym), des bassins d’ablution, des candélabres et des tables pour le  sacrifice d’animaux qu’on offrait à ce dieu unique, dieu d’Abraham  de Moïse, de Jacob etc.

A cette superbe image de Christiaan Van Adrichem, j’ai ajouté la tétrade de Pythagore  et son étrange numérologie, ses observations mathématiques judicieuses;   le même triangle isocèle  qu’on retrouve souvent dans  les temples de l’Ordre des Francs-Maçons qu’ils ont appelé pour leur part le ” delta lumineux dans la mesure où l’on trouve le soleil et une lune.”  Au centre,  le sceau de Salomon et  le tétragramme du dieu hébraïque YHWH  qui n’était pas sans me rappeler le ( H )   du code génétique humain   “…Homme et femme il les créa” ( Genèse, chap.1 v. 27)   A cet égard, Le  Sefer Yetzira de la tradition ésotérique juive (œuvre, création) explique que la création du monde fut réalisée par manipulation des quatre lettres formant le Tétragramme.

Sous le sceau de Salomon et sur les médians de la tétrade de Pythagore, le remarquable dessin de Léonard de Vinci  “L’homme de Vitruve” et pour finir le tout, l’ombrage d’une pyramide laissant deviner l’art et  l’acquisition de vastes connaissances auprès des grands bâtisseurs de l’antique Égypte. Tous les éléments s’ajustent étrangement !  Le fabuleux temple de Salomon a été détruit lors de l’invasion de Nabuchodonosor II en -586 ans av. J-C. lorsque celui-ci  marcha sur Jérusalem détruisant la ville et en exilant une grande partie du peuple vers la Babylonie.

On découvre également  que le temple de Salomon a été l’archétype de la Franc-maçonnerie en intégrant dans leurs réunions initiatiques son plan et certains objets symboliques (voir l’image)  auxquels viendront s’ajouter ultérieurement d’autres aspirations et  symboles appartenant spécifiquement au Christianisme. Nous ne serions pas étonnés de trouver dans la le courant maçonnique un effet miroir de la  kabbale juive (Livre des Splendeurs)  qui comportent elle aussi des étapes initiatiques dans sa démarche spirituelle.  Dans tous les cas, l’aspect ésotérique et mystique du temple de Salomon et son Arche de l’Alliance fascinent encore de nos jours bien des  curieux en quête de mystères à spéculer.

Note : certains objets du temple de Salomon font l’objet de L’apparat de la Franc-maçonnerie .

Réf. Bible de Jérusalem
Ref. Le temple de Salomon selon le dessin de Christiaan Van Adrichem  (1584). Wikipedia.fr
Image  Temple de Salomon : travail photoshop,  symboles décryptés et d’autres ajoutés (composition personnelle)

Par Christina B.

Auteur de l’article : Christina B

se passionne pour l'écriture et la photographie, la femme mystérieuse du site Tixup.com, spécialiste de la santé et de l'éthique.

Laisser un commentaire