Les pratiques nazies en vigueur dans les prisons californiennes

Jusqu’à présent, les femmes détenues dans les prisons californiennes auraient été contraintes de subir une stérilisation permanente. Ces révélations ont été publiées dans un rapport de l’influent Center for investigating reporting. Les stérilisations forcées ont été bannies par la loi en 2010 sous pression des ONG, ayant déposé leurs pétitions au Congrès des Etats-Unis.

Entre 2006 et 2010, environ 150 femmes incarcérées dans deux prisons de l’Etat de Californie ont été privées de la possibilité d’avoir des enfants. Et ceci malgré l’interdiction de la stérilisation des détenus et des aliénés mentaux, en vigueur depuis 1979. L’administration pénitentiaire affirme que toutes les interventions médicales ont été bénévoles. Cependant, compte tenu d’une panoplie de mesures de pression sur les incarcérés dont s’est dotée l’administration, « le bénévolat carcéral » semble être une moquerie, selon certains défenseurs des droits de l’Homme.

A en croire l’enquête du Centre, ces stérilisations ont concerné, pour la quasi-totalité, des détenues récidivistes. Il est à noter, que parmi les femmes contraintes à subir une stérilisation, on ne compte majoritairement que les femmes noires. Les pratiques des médecins pénitentiaires de l’Etat de Californie rappellent l’eugénisme répandu en Allemagne nazie, confie à La Voix de la Russie docteur Matthew Butkus, expert des questions éthiques dans la médecine à l’Université McNeese.

Si on se rappelle l’historique et les médecins, à l’origine du mal colossal, nous pouvons conclure en estimant que les cas n’étaient pas rares où ils se rendaient parfaitement bien compte de ce qu’ils faisaient. Les eugéniques en Allemagne nazie ainsi qu’aux Etats-Unis étaient convaincus qu’ils agissaient pour le bien de la société.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire