Combien gagnent les clubs de Ligue 1 grâce aux droits TV

Une fois n’est pas coutume depuis quelques années, le PSG survole littéralement la compétition. C’est également grâce à une telle équipe de stars mondiales, que les droits de diffusion TV d’un match en direct de Ligue 1 ne cessent de s’envoler. Et cela risque encore d’augmenter.

En effet, regarder Bein Sport permettra aux clubs de Ligue 1 de gagner plusieurs millions d’euros. Au minimum.

Des droits à hauteur de 748 millions d’euros

Au moment où ces lignes sont écrites, les droits TV se hissent à 748 millions d’euros. Pour la période de 2016 à 2020. Fait notable, ces mêmes droits vont connaître une explosion de la valeur. En effet, une fois cette période terminée, les droits TV vont augmenter de 54 %. Le milliard d’euros sera donc atteint, et dépassé.

Dans une telle situation, il semble donc compliqué d’imaginer que TF1 puisse récupérer des matchs du championnat de Ligue 1.

Les différences entre les clubs

Pour déterminer combien gagnent les clubs de Ligue 1 grâce aux droits TV, il convient de souligner plusieurs points. Tout d’abord, il est à noter que tous les clubs touchent le même montant ; une part fixe de 27 %. S’ajoute ensuite une part qui dépend de l’obtention de la licence club, à hauteur de 18 %. Ici, les différents clubs doivent respecter plusieurs critères donnés par la LFP.

Le reste des droits TV est distribué en fonction de la notoriété du club. Et de ses 5 dernières années de performances sportives (une moyenne est calculée). Et dans de telles conditions, certaines formations font bien mieux que d’autres.

Le PSG, Lyon et Marseille en tête

Dans la Ligue 1, trois formations se détachent de la concurrence dès qu’il s’agit de payer pour diffuser un match en direct. À commencer par le Paris Saint-Germain. La formation, qui enchaîne les bonnes performances, aura obtenu pas moins de 59,8 millions d’euros sur la dernière saison.

Lyon arrive deuxième de ce classement, avec plus de 48 millions d’euros. Enfin, l’Olympique de Marseille se hisse troisième, avec 46,6 millions d’euros.

Auteur de l’article : Chris