Arbitrage vidéo : comment les arbitres de football sont formés à la VAR

La France, après quelques pays Européens, aura également cédé à la VAR.

L’assistance vidéo fait désormais grand bruit ; et empêche bien des mauvaises surprises dans un match de football. Mais comment les arbitres de football sont formés à la VAR ?

Assistance vidéo à l’arbitrage

C’est depuis le mois d’août 2018 que la VAR s’est faufilée dans les stades de football Français. Permettant ainsi à la Ligue 1, de rejoindre les championnats Allemands, Portugais, Italiens et Belges. Mais les temps morts entre certaines décisions clés ne font pas vraiment l’unanimité. Peu importe, car la VAR permet une meilleure justice. Mais pour réussir à fonctionner avec la VAR, les arbitres s’y préparent et s’y entraînent régulièrement.

Des sessions à Clairefontaine

C’est une fois par mois, que les arbitres se rendent à Clairefontaine afin d’assister à des sessions bien particulières. Ici, il est question de points précis à aborder. Et d’une demi-journée entièrement dédiée à l’assistance vidéo. Un simulateur permet aux arbitres de s’exercer. Et les situations sont connues. Pénalty ou carton rouge par exemple. Enfin, un jeu de rôle est également à l’ordre du jour, pour permettre la bonne communication entre l’arbitre sur le terrain, et les arbitres dans le camion de VAR.

Des parties théoriques et un roulement

Toujours dans ces sessions, il est également question de parties théoriques. Il faut donc comprendre que ces parties permettent aux arbitres, de revenir sur certaines décisions prises par les arbitres lors des précédents matchs du championnat de Ligue 1. À noter également que, pour la VAR, les arbitres procèdent à un roulement chaque semaine. Une semaine sur le terrain, et une semaine en tant qu’arbitre vidéo. Depuis l’arrivée de la VAR, ce sont 60 % des erreurs d’arbitrage qui ont été évitées pour chaque match de football.

Auteur de l’article : Chris