M. Taieb Bacouche: Le voile est autorisé mais le niqab est strictement interdit

Lors d’une conférence de presse tenue, au siège du ministère de l’éducation, M. Taieb Baccouche a annoncé deux importantes décisions.

En premier lieu, M. Baccouche a souligné que le concours de CAPES (Certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire) sera prochainement organisé sous une nouvelle forme, précisant qu’il sera une sorte d’épreuve scientifique simplifiée qui sera fondée sur des critères objectifs et transparents garantissant ainsi le principe d’égalité dans le recrutement.

L’inscription au concours ne sera plus payante qu’auparavant, elle sera enfin gratuite, tiendra compte de l’année d’acquisition du diplôme, de la nature du diplôme et de la situation familiale et sociale. Le ministre a noté, toutefois, que le problème ne réside pas dans le concours du CAPES en lui même mais dans les dépassements et les nominations illégales et immorales qui s’effectuaient en dehors de ce cadre.

Et en deuxième lieu, M. Taieb Baccouche, ministre de l’Education, a précisé que le port du niqab (voile intégral) dans les établissements éducatifs est interdit car « on ne sait pas qui se cache derrière », ajoutant qu’il sera impossible actuellement de consacrer des salles de prières dans les établissements scolaires d’autant plus qu’on enregistre déjà un grand manque de salles de classes.

Le ministre de l’Education, a refusé catégoriquement la politisation des établissements scolaires, affirmant que certaines formations politiques ont récemment exploité les établissements éducatifs à des fins partisanes. Il a appelé, dans ce cadre, les partis politiques à éloigner les espaces éducatifs de leur champ d’action.

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

2 commentaires sur “M. Taieb Bacouche: Le voile est autorisé mais le niqab est strictement interdit

    ridha

    (8 octobre 2011 - 12:26)

    Au delà de la justesse et le courage de la mesure prise,ce ministre ne cesse de confirmer une envergure d’icone dans ce paysage de grisaille où les petits et vils calculs politico-corporatistes,l’absence de vision et la médiocrité tout court font la loi.Grande culture,droithommisme,intégité,efficacité,indépendance et modernisme,tels sont les ingrédients réunis dans ce personnage dont la Tunisie a tant besoin aujourd’hui.

    samira

    (9 novembre 2011 - 5:15)

    moi je dis « foutez leur la paix qu’elle le porte ou non en quoi sa vous regarde? »

    plus vous interdirez plus vous en verrez!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.