La France conserve son record d’imposition en Europe

Il y a une nette amélioration de l’imposition des Français, même si le record Français n’est pas prêt de tomber. En une année, les Français gagnent 8 jours – 8 jours de moins à travailler pour payer les impôts.

La libération fiscale en juillet

D’après la dernière étude de l’Institut Molinari, les Français travaillent jusqu’au 19 juillet pour payer leurs impôts et autres charges. Après cette date, ils travaillent pour eux. Cela représente donc 8 jours de moins que l’année précédente. Cela provient notamment de la suppression des cotisations salariales chômes et maladie – et des promesses du Président Emmanuel Macron.

La pression fiscale

Pour évaluer celle-ci, le même Institut met en avant les impôts et les charges des salariés moyens. Comme le classique impôt sur le revenu, la TVA et les autres charges sociales. L’étude met aussi en avant le fait que « tous ces prélèvements obligatoires pris au titre du travail effectué par le salarié, sont intégralement financés par les fruits de son activité et réduisent in fine d’autant son pouvoir d’achat réel ».

Une imposition record en Europe

Bien qu’un salarié Français fasse partie des mieux payés de l’Europe, il se veut le plus fiscalisé. Sur les 55 158 € de salaire, il ne reste que, tout déduit, 24 970 € de pouvoir d’achat réel. Ce qui représente moins de la moitié. Les charges sociales, par exemple, se hissent à 103 % du pouvoir d’achat réel. Mais cela se compense toutefois. Car oui, en France, l’école est gratuite, comme la sécurité et autres réseaux de distribution. À l’inverse d’autres pays.

Auteur de l’article : Chris