Comment choisir les unités de compte d’une assurance-vie ?

Dans le cas d’une assurance-vie en unité de compte, il y a plusieurs points à prendre en considération. Il est également à noter que les unités de compte amènent un risque de perte en capital.

Une assurance en unité de compte

Investir dans un capital est facile, et opter pour un fonds en euros offre la garantie de ce même capital. Cependant, il est possible de dynamiser tout cela, et c’est à ce moment que l’unité de compte entre en action. Cette unité de compte prend aussi le nom de contrat multisupport. Premier point, il convient de comparer les unités de compte qui sont disponibles, puis de définir son niveau de risque. D’autant qu’il est à noter que les versements effectués prennent en compte les aléas des marchés. Ce qui peut donc amener une perte de capital. Point important, il vaut mieux se tourner vers des investissements à long terme. Les effets de marché y seront lissés.

Comparaison et analyse

Pour parfaire son expérience, il convient de comparer les divers investissements. L’immobilier, les actions ou encore les obligations sont plusieurs types d’unité de compte. Il est aussi possible de comparer les performances sur les années précédentes, tout en gardant à l’esprit que les performances passées, ne sont pas celles du futur. Certaines unités de compte sont aussi bien plus offensives que d’autres. Et, obligatoirement, sont plus risquées.

Penser aux frais

Souscrire à une assurance-vie, c’est souscrire aux nombreux frais qui vont avec. À commencer par les frais sur versement. Ceux-ci sont, au maximum, à 5 % du total du versement. Tout comme les frais d’arbitrage qui entrent en compte lorsque l’allocation des fonds est modifiée. Ils sont souvent inférieurs à 1 % du capital. Enfin, les frais de gestion et les frais de sortie ne sont pas à négliger. Tous dépendent de l’assureur choisi, d’où l’importance de comparer.

Auteur de l’article : David Delair

Responsable éditorial - Banque Finance Immobilier Corporate. Retrouvez-moi sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/david-delair-356411158/ et sur Twitter : https://twitter.com/FinanceEconomie