Comment résilier son contrat d’assurance ?

Résilier un contrat d’assurance est très important, puisque cela permet de mettre fin aux effets du contrat

Ce n’est donc pas une action à prendre à la légère, où à simplement abandonner, bien au contraire. Retour donc, sur comment résilier son contrat d’assurance.

Résiliation à échéance avec préavis

C’est notamment en respectant un préavis de deux mois, que l’assuré peut résilier son contrat. Et ce, à l’échéance principale. Il faut, pour cela, envoyer un courrier recommandé, directement à l’assureur. À souligner cependant qu’un accusé de réception n’est pas une obligation. Mais cela reste un bon moyen de savoir que l’assureur a bien réceptionné le courrier.

Résiliation à échéance en opposition de reconduction

Autre moyen de résilier son contrat d’assurance. Ici, il faut savoir que l’assureur a pour obligation légale, d’adresser un avis d’échéance en stipulant la possibilité de résilier et la date limite. De plus, il doit être indiqué clairement que l’assuré possède vingt jours à compter de la date d’envoi, pour demander le non-renouvellement du contrat d’assurance. Si cela n’est pas fait, l’assuré peut alors résilier son contrat d’assurance. Et ce, à tout moment.

Résilier son contrat d’assurance avec la loi Hamon

Mise en place depuis le 17 mars 2014, la loi Hamon permet de résilier un contrat d’assurance à n’importe quel moment, après un minimum de douze mois. Il suffit, pour cela, d’envoyer une lettre recommandée à l’assureur. La résiliation prendra alors effet, un mois après la réception de la demande par l’assureur. À souligner ici, que pour les assurances obligatoires ; auto et habitation, c’est le nouvel assureur qui s’occupera de la résiliation.



Auteur de l’article : David Delair

Responsable éditorial - Banque Finance Immobilier Corporate. Retrouvez-moi sur LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/david-delair-356411158/ et sur Twitter : https://twitter.com/FinanceEconomie