Comment bien poser des vacances pour gagner des jours de congés payés

En 2019, il sera possible de gagner des jours de congés payés.

Car oui, il n’y a que le 14 juillet, qui tombe un dimanche, qui sera perdu pour les salariés. Cependant, il sera bien possible de multiplier les week-ends et autres vacances, en posant les jours de congés d’une certaine manière.

Un constat intéressant

L’année 2019, pour les congés, s’annonce de la plus belle des façons pour les salariés ne travaillant pas les jours fériés. Car oui, et en posant correctement les 25 jours de congés qui sont légaux, ce ne sont pas moins de 59 jours de vacances qui seront disponibles. Si le 14 juillet tombe un dimanche et n’est pas intéressant, le reste des jours fériés permet de s’offrir des week-ends à rallonge.

Des jours de congés payés à rallonge en mai

C’est notamment au mois de mai, qu’il sera possible de quitter longtemps son travail. Avec pas moins de trois semaines consécutives. 23 jours au total, grâce au 1er et au 8 mai. Pour cela, il suffit de poser douze jours de congés payés. Avant de repartir 4 jours, en utilisant judicieusement le jeudi 30 mai.

L’année 2020 et les conventions

Si l’année 2019 se veut généreuse en jours de repos, l’année 2020 le sera un peu moins. En effet, deux jours fériés tomberont le week-end. Néanmoins, il sera toujours possible de s’offrir quelques beaux week-ends, toujours grâce au mois de mai. Enfin, il est à noter l’importance des conventions collectives. En effet, optimiser ses jours fériés ne concerne finalement que les salariés qui ne travaillent pas les week-ends et les jours fériés. Du côté des hôpitaux ou des transports par exemple, les jours fériés ne sont pas pris en compte.

Auteur de l’article : Chris