Crise économique en Argentine, Brésil, Turquie : les raisons du calvaire des pays émergents

L’Argentine, le Brésil, la Turquie et quelques pays émergents connaissent une crise économique : comment expliquer ce phénomène récurrent ?

La politique économique des États-Unis est en cause de cette crise. Suite à une année 2017 plus que belle pour l’économie mondiale, des monnaies ne cessent de chuter.

Une crise économique au même moment

Dans les faits, la principale cause de cette crise économique provient des changements du côté américain. La Fed, qui est la banque centrale américaine, a relevé ses taux. Cela a conduit à une appréciation du dollar, et des taux américain à la hausse. La réforme fiscale de Donald Trump, quant à elle, augmente le besoin de financement et accroît le déficit. Cela pousse à attirer les capitaux internationaux vers les États-Unis. Et à mettre de côté les autres pays ; émergents compris.

Comment les pays émergents réagissent ?

Dans un premier temps, il convient de stabiliser l’économie avec un objectif clair. Ne plus être dépendant des capitaux étrangers. L’investissement doit donc provenir de l’épargne domestique. Attention cependant, puisque cette transition est compliquée à mettre en œuvre. Ici, il y a le risque de cassure de la croissance et de politique destructrice. À l’image de ce qu’il s’est passé dans les années 80. Le FMI peut donc se montrer utile pour apporter une contribution intelligente ; à condition d’une politique de gestion intelligente des flux de capitaux internationaux.

Faut-il s’inquiéter des ces crises économiques des pays émergents ?

Suite aux risques (récessions, enchaînements récessifs, …), les gouvernements ne doivent pas user de politique économique restrictive. Cependant, cette situation actuelle des pays émergents ne semble pas être un danger pour les pays avancés. Bien que cela puisse être un facteur aggravant, ces crises économiques sont bien loin du conflit commercial lancé par les États-Unis (face à la Chine et l’Europe).

Auteur de l’article : Chris