Comment expliquer la hausse des prix de l’essence ?

En France, le prix des carburants n’a de cesse d’augmenter, à cause de la hausse des prix du pétrole.

Fait notable, c’est bien le gazole qui a le plus augmenté en France, avec une moyenne nationale d’1,4584 € le litre, fin août. Et cela ne risque pas de s’améliorer.

Selon les relevés du ministère de la Transition écologique et solidaire, les prix des carburants routiers ont évolué fin août. De plus, et selon Le Parisien cette fois-ci, ce sont bien les conducteurs de véhicules diesel qui sont les plus touchés par cette augmentation. En Effet, le gazole, qui représente pas moins de 80 % des volumes vendus en France, s’affiche à une moyenne d’1,4584 euros le litre. Soit une hausse, sur fin août, de 0,62 centimes d’euros. Les utilisateurs de véhicules à essence sont, cependant, mieux lotis. En effet, le sans plomb 95 a connu un recul de 0,29 centimes d’euros fin août, au lieu des 1,5245 habituels. Le sans plomb 98, quant à lui, aura connu une légère hausse de prix. Plus 0,02 centime au litre. Toujours fin août, le super E10, qui est le deuxième carburant le plus utilisé après le gazole, s’affichait à 1,525. Soit une augmentation de 0,1 centimes.

Quelles sont les raisons de la hausse des prix de l’essence ?

Si l’essence ne cesse de connaître des hausses, cela provient surtout du cours du baril. Dans les faits d’ailleurs, il y a fort à parier sur une aggravation des évolutions. En effet, le cours du baril est repassé à plus de 67 € l’unité. En deux semaines, la hausse était conséquente. 4,30 euros. Cette situation était déjà connue par deux fois en 2018, fin mai et début juillet. Les prix ne sont donc pas prêts de redescendre.

Auteur de l’article : Chris