L'organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak

L’organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak

L’organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak > L’un des évènements très attendu dans la discipline du canoë-kayak, reste bien entendu les Championnats du Monde, spécialisés dans le slalom ; l’occasion de faire parler toute sa technique.

Historiquement, les Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak savent être une valeur sûre ; la première édition de 1949 parvenait déjà à rallier de nombreuses nations possédant toutes, le même objectif, décrocher la médaille d’or dans les différentes catégories.

En effet, si les Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak parviennent à rameuter tant d’athlètes et de spectateurs, c’est grâce à une belle diversité lors de l’évènement. Alors que le slalom reste l’épreuve indétrônable, les différentes catégories proposées permettent de trouver son compte.

Tandis que l’on retrouve le kayak individuel, le canoë individuel ou à deux pour les hommes, les femmes ont aussi leur mot à dire ; preuve en est avec le kayak en solitaire et à deux, et depuis les Championnats du Monde de 2010, les femmes peuvent également concourir en canoë individuel et par deux.

L’organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak

Pour rentrer plus en détail sur l’organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak, il faut savoir que les participants doivent franchir entre 18 et 28 portes sur un parcours chronométré ; la moindre erreur peut alors signifier une lourde défaite.

L'organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak
L’organisation des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak

Chacune des portes sont représentées par deux piquets suspendus, de différentes couleurs ; l’athlète qui se présente doit alors passer entre les portes qui se présentent à lui, sans les toucher et dans un ordre bien défini. La couleur verte est synonyme d’un passage dans le sens du courant, tandis que la couleur rouge fera passer le concurrent dans le sens inverse du courant ; toucher une porte peut rapporter plusieurs pénalités, qui seront déduites du temps final.

Sur le plan du palmarès, force est de constater la nette domination de la France ; depuis 1949 et avant l’édition 2015 des Championnats du Monde de slalom en canoë-kayak, la France aura décroché pas moins de 137 médailles, dont 52 en or. Le deuxième, mais également le troisième du classement, ne sont plus une menace pour la France ; l’Allemagne de l’Est et la Tchécoslovaquie ne sont plus.

Il faut alors chercher plus loin pour trouver un pays qui pourrait détrôner la France, et l’on remarque que les États-Unis ainsi que l’Allemagne pourraient, un jour, parvenir à leur fin ; alors que les États-Unis possèdent 25 médailles en or, contre 23 pour l’Allemagne, la France peut encore entrevoir sereinement l’avenir pour les prochaines éditions des Championnats du Monde de slalom.

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.