Une commission pour établir la liste des magistrats corrompus

Le bureau exécutif de l’Association des magistrats tunisiens a annoncé la constitution de la commission chargée d’établir la liste des magistrats corrompus.

Les membres de la commission ont été choisis parmi ceux du bureau exécutif et de la commission administrative et les adhérents de l’association, en vue de rédiger une liste nominative interne des magistrats impliqués dans des procès d’opinion et de libertés publiques, liés à la direction du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD dissous) ou accusés dans des affaires de corruption, précise un communiqué publié, mardi, par l’Association des magistrats tunisiens.

Cette mesure intervient à la suite de la décision du conseil national de l’Association, tenu le 5 août 2011, et qui a délégué au bureau exécutif la charge de constituer une commission chargée d’établir une liste nominative des magistrats impliqués dans la corruption.

Cette commission qui a, d’ores et déjà, entamé son travail, ajoute le communiqué, appelle toutes les parties à lui transmette, par l’intermédiaire de l’association, les données qui peuvent l’aider à établir cette liste, dans un esprit de responsabilité, pour qu’elle puisse achever son travail, dans les meilleurs délais.

Magistrats
Une commission pour dresser la liste des magistrats corrompus

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Une commission pour établir la liste des magistrats corrompus

    Ayari Nabil

    (16 août 2011 - 19:46)

    je vous souhaîte bonne chance c’est une chasse aux sorcières avec un combat entre le pot de fer et le pot de terre depuis le temps que bourguiba reigné en maître absolue la corruption étè déjas encré dans l’âme de ce qui avait le pouvoir de la justice ( Magistra,Juges ou simple gréfièr) des dieux vivants qui se prostérne que devant l’argent le pouvoir de mêtre n’importe quel personne en prison on rentre en justice comme une victime on n’en resort menotté et accusé d’un crime immaginair ou bien on tue et du moment qu’on na du fric on paye pour sa liberté tout les MAGISTRAS , TOUT LES JUGES et je pése mes mot sont corrompus jusqu’a la moel et allah m’en n’est témoin et sa continura même dans dix ans sa sera toujours pareille la démocratie et une culture qu’on cultive qu’ons protéges qu’ons améliors mais dans les pays arabes et le Grand Magrébe ??? (Ayari Nabil)

    [email protected]

    (17 août 2011 - 11:30)

    Quand on suppose que 90% de ces « illustres corrompus » se disent musulmans, on reste dubitatif sur la signification que donne le juriste moyen tunisien à l’islam. Ce qui est entrain de se passer depuis quelque temps sur les scènes politique et sociale de la Tunisie, notamment dans le domaine judiciaire, traduit en raccourci une profonde crise des sociétés arabes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.