Arrestation de plus de 2000 fugitifs et délinquants

Selon un communiqué annoncé par le  ministère tunisien de l’Intérieur, les forces de sécurité et l’armée tunisienne ont arrêté plus de 2.300 prisonniers échappés et pillards présumés lors d’opérations de ratissage lancées dans plusieurs régions du pays.
D’après le ministère, “ces patrouilles sont menées afin de rétablir la sécurité et la stabilité“, priorité déclarée par le nouveau Premier ministre Béji Caïd Essebsi.

MenotteLa fuite de l’ex président déchu, Zine El Abidine Ben Ali, a provoqué une dérive sécuritaire, plus de 9.000 prisonniers se sont évadés des établissements carcéraux sur un total de 31.000 détenus.

Depuis le 1er février, une vague d’arrestations a commencé, 276 prisonniers en fuite ont été arrêtés et remis aux services pénitentiaires. Toutefois, l’agence ne fournit aucune précision sur le nombre d’évadés encore en fuite.

En revanche, le communiqué indique l’arrestation de 670 personnes recherchées et de 700 autres ayant commis des actes de vol, de pillage et de destruction, ainsi que 260 délinquants jugés ayant attaqué les citoyens et 70 autres pour avoir provoqué des incendies et endommagé des biens.

La campagne sécuritaire a notamment permis l’interpellation de 200 auteurs présumés d’agressions, de 165 personnes pour port d’armes et actes de pillage et de vol et deux autres en possession d’armes à feu dérobés lors d’une attaque des locaux de la garde nationale à Kasserine, dans le centre-ouest du pays.

Ces dernières semaines, Tunis et d’autres régions ont vécu des troubles violentes accordées à “des bandes munies d’armes blanches” ayant provoqué plusieurs morts et le saccage de biens publics et privés. Depuis le début de la semaine, la capitale et la plupart des zones de l’intérieur paraissent avoir retrouvé le calme grâce à un important déploiement sécuritaire.

Arrestation des familles Ben Ali & Trabelsi

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Laisser un commentaire