megaupload

Les tunisiens s’attaquent au FBI après la fermeture de megaupload

Décidément rien ne résiste aux internautes tunisiens, particulièrement les fans de Facebook.

megauploadEn effet, suite à la fermeture du site megaupload sur ordre du FBI, une mobilisation gigantesque à été constatée sur la toile. Hacktivistes, la communauté Anonymous et d’autres se sont mobilisés contre la fermeture du site et de nombreux sites représentant la justice américaine ainsi que les ayant-droits de la musique et du cinéma semblent faire l’objet d’attaques par déni de service (DDOS).

Quant aux tunisiens, ils se sont pris à la page Facebook du FBI pour une nouvelle opération de “trolling” et les commentaires sur les publications du bureau fédéral d’investigation ne cessent de se multiplier pour atteindre plus 14.542 commentaires en à peine une heure.

La fermeture du site Megaupload intervient suite à une procédure judiciaire ouverte le 5 janvier dernier par un jury de l’état de Virginie. La procédure a conduit à l’heure actuelle à l’arrestation de Kim Dotcom, fondateur et patron de Megaupload, en Nouvelle Zélande. Deux de ses associés ont aussi été interpellés. En tout, plus de vingt mandat d’arrêt ont été émis dans huit pays. Les accusés risquent de cinq à vingt ans de prison pour racket en bande organisée, conspiration en vue d’infractions au droit d’auteur ou blanchiment d’argent selon nos confrères chez Clubic.fr.

Suite à cette action judiciaire, la nuit risque d’être longue pour les autorités américaines, selon le groupe Anonymous qui annonce le début d’une opération, appelé OpMegaupload, qui vise les sites du gouvernement américain, particulièrement le site du FBI ainsi que les sites des ayant-droits.

Anonymous
Les messages du groupe Anonymous sur Twitter

Acte d’accusation contre Megaupload

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire