Droit de réponse de l’ATIDE relatif aux accustions proférées par l’Isie

ATIDESuite aux élections de l’Assemblée Nationale Constituante et les irrégularités constatées par les associations et observateurs, particulièrement à l’étranger les publications dénonçant ces dites irrégularités se sont multipliées impliquant une réponse de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Élections, voire des fois des accusations. L’Association Tunisienne pour l’Intégrité et la Démocratie des Élections, ATIDE, faisait partie de ces organismes qui a été visés par certaines accusations de l’Isie.

Ci-dessous le droit de réponse de l’ATIDE comme il nous a été transmis.

L’ATIDE prend note du communiqué de l’ISIE l’accusant de mener une « campagne fomentée » sur les irrégularités constatées lors du déroulement du scrutin à l’étranger (20-21-22 octobre 2011), notamment en ce qui concerne le bureau de vote de Sarcelles (circonscription de France I).

L’ATIDE s’étonne de la formulation employée par l’ISIE, « campagnes fomentées », pour qualifier son travail. L’ATIDE tient à rappeler que ses conclusions, telles qu’elles ont été consignées dans sa déclaration préliminaire découlent d’un processus d’observation, neutre, indépendant, bien étudié et vérifié.

Au sujet du bureau de Sarcelles, objet de l’accusation de l’ISIE, l’ATIDE confirme les irrégularités relevées par ses propres observateurs, à savoir le déplacement de l’urne non scellée, après la fermeture du bureau de vote, en dehors du centre de vote et dans un lieu non identifié. Ce fait a, par ailleurs, été constaté en présence d’autres observateurs nationaux ainsi que des délégués de listes candidates.

L’ATIDE appelle l’ISIE à faire preuve de plus de retenue quant aux accusations graves formulées à l’endroit d’un membre de la société civile.

Par conséquent, l’ATIDE invite l’ISIE à l’autocritique et au choix des termes du débat constructifs digne d’un peuple qui s’est sacrifié pour sa liberté, et rappelle deux principales demandes faisant suite aux conclusions tirées de ces premières élections :

1. « Dans le respect des valeurs qu’elle défend, l’ATIDE appelle à sanctionner avec la plus grande sévérité tous ceux, qui par leurs pratiques, ont entaché ces premières élections libres, les rendant indignes des attentes de tout le peuple tunisien, en droit d’attendre un scrutin à la hauteur des sacrifices qu’il a consentis. »

2. l’ATIDE appelle l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections à publier sans délai les détails des résultats par bureau de vote, seuls à même de permettre à tous les citoyens tunisiens de s’assurer de leur intégrité. Cette garantie essentielle de transparence, inscrite dans la loi, est d’autant plus indispensable aujourd’hui que l’opération de compilation a soulevé de nombreuses interrogations légitimes.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Droit de réponse de l’ATIDE relatif aux accustions proférées par l’Isie

    Wazdig

    (6 novembre 2011 - 23:04)

    L’ISIE se croit tt permis et semble penser avoir réalisé un des travaux d’Hercule avec ses élections.Or on attend tjs les résultats er cela est la preuve par 9 de son impéritir.A la lecture de ce doit de réponse,je soutiens l’ATIDE sans hésitation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.