Ettakatol et le CPR se disputent une deuxième place

Résultats Elections TunisieLe mouvement Ettakatol (gauche) de Mustapha Ben Jaafar et le Congrès pour la République (CPR, gauche nationaliste) de Moncef Marzouki se disputent la deuxième place au scrutin de dimanche en Tunisie, selon les estimations données par ces partis à l’AFP. Ces deux partis arriveraient derrière les islamistes d’Ennahda, qui ont affirmé s’attendre à une large victoire avec 40% des suffrages.

Nous aurons autour de 15% des suffrages, ce qui se traduirait par un minimum de 30 sièges selon des statistiques à l’échelle nationale“, a déclaré à l’AFP Khalil Zaouia, numéro 2 d’Ettakatol. Selon Mohamed Bennour, autre responsable du parti, Ettakatol arrivera “en 2e ou 3e position”.

On espère être les seconds“, a déclaré Moncef Marzouki, dirigeant du CPR crédité de 15 à 16% des suffrages, selon des estimations concordantes. “De toute façon, ce qui compte, c’est que nous avons désormais une véritable cartographie politique. Le peuple tunisien a assigné à chacun son poids“, a déclaré à l’AFP l’ancien opposant en exil à Ben Ali.

Ennahda est certes majoritaire, mais nous sommes deux entités démocratiques, Ettakatol et CPR, qui étaient très faibles au départ mais ont gagné en audience et se retrouvent avec une stature nationale pour construire la vie politique, instaurer une modernité rationnelle dans un pays arabo-musulman“, selon M. Zaouia du parti Ettakatol.

Mustapha Ben Jaafar - Moncef Marzouki
Mustapha Ben Jaafar - Moncef Marzouki

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Ettakatol et le CPR se disputent une deuxième place

    Ayari Nabil

    (24 octobre 2011 - 17:55)

    ennahda a gagné ses vôtes en achetant les faibles et les misereux contre une poigné de dinards vraiment déçue nos martyre sont mort pour avoir fait dégager un dictateur et ons se retrouves au point de départ avec un nouveaux model tout options de dictateur qui es financé par l’arabie saoudite (Ayari Nabil)

Laisser un commentaire