l’Etat hébreu en état d’alerte et une éventuelle guerre se prépare

Des mesures de précautions ont été prises :

Deux batteries antimissiles “Iron dome” ont été déployées dans le nord du pays en prévision d’éventuelles tirs de roquettes en représailles. L’espace aérien a été fermé dans le nord de l’Etat sioniste jusqu’au 9 mai. Lundi matin, les journaux titrent sur l’état d’alerte dans lequel se trouve l’armée sioniste.

Déjà bien occupé avec la guerre civile qui déchire le pays et qui a déjà fait plus de 70.000 morts, les analystes ne s’attendent pas réellement à une réponse du régime syrien. Ils envisagent néanmoins des représailles du Hezbollah libanais, voire de l’Iran.

Pour l’heure, les sionistes s’efforcent d’envoyer des messages d’apaisement en refusant de confirmer être à l’origine des tirs et de les commenter. Un responsable menace qu’il n’y a “aucun intérêt” à ce que la situation dégénère, le pays continuera à agir selon “sa politique” et “sa ligne rouge”. Il fera tout pour empêcher le transfert d’armes sophistiquées au Hezbollah chiite libanais.

Deux batteries anti-missiles -Iron dome- ont été déployées dans le nord du pays.
Deux batteries anti-missiles -Iron dome- ont été déployées dans le nord du pays.

De son côté, la télévision syrienne a annoncé en soirée que “les missiles étaient prêts à frapper des cibles précises en cas de violation”, sans plus de précisions.

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire