Moncef Marzouki

Moncef Marzouki reconnait avoir été touché par la folie en prison

Dans la série des interviews effectuées par Julian Assange, fondateur du site Wikileaks, pour le compte de Russia Today, Moncef Marzouki était l’invité de M. Assange pour une interview qui a été diffusée le 1er Mai sur la chaîne RT.

Au cours de sa déclaration, le président provisoire de la République, Moncef Marzouki, a reconnu avoir été atteint par la folie au cours des quatre mois qu’il avait passé en isolement, précisant qu’au cours de cette période, il s’était mis à parler tout seul.

Dans le même contexte, le Président de la République a exprimé son admiration pour l’actuel chef du gouvernement, Hamadi Jebali, qui avait passé près de 10 ans en isolement et a réussi à dépasser cette épreuve.

Par ailleurs, Dr. Marzouki a invité Julian Assange à venir s’installer en Tunisie.

Julian Assange : Fondateur de Wikileaks
Julian Assange : Fondateur de Wikileaks

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Moncef Marzouki reconnait avoir été touché par la folie en prison

    Dr. Jamel Tazarki

    (7 mai 2012 - 22:13)

    De la prison au gouvernement:
    http://www.go4tunisia.de/PDF/Le_changement_dans_la_continuite_ch_wa_ch.pdf
    Le problème principal de certains de nos politiciens qui ont passé jusqu’à 15 ans en prison dans l’isolation totale est que les faisceaux nerveux inutilisés dans des connexions en absence d’apprentissage et de stimulation disparaissent. Seulement, les faisceaux nerveux dont la coordination est réussie sont renforcés et stabilisés. En effet des observations ont démontré que l’organisation du cerveau d’un individu qui ne se donne à aucune activité intellectuelle est totalement différente de celui qui passe son temps à résoudre des problèmes de mathématiques ou qui joue sans cesse aux échecs. Le cerveau développe les aires que nous utilisons le plus: Une personne qui fait de la gymnastique mentale d’une façon continue possède beaucoup plus de connexions au niveau cérébral qu’une personne qui se laisse convaincre par le principe du moindre effort. Tout au long de notre vie, le cerveau développe les aires que nous utilisons le plus. Les faisceaux nerveux inutilisés disparaissent. Les faisceaux nerveux dont la coordination est réussie sont renforcés et stabilisés mais ils disparaissent de nouveau si on ne les réutilise pas! Ceci montre bien l’importance de l’exercice mental, sinon il y a même un risque que les faisceaux nerveux indispensables pour certaines activités mentales disparaissent. Tout organisme assimile ce qu’il prend de l’extérieur à ses propres structures, y compris les informations récupérées par ses perceptions. Ce processus s’accompagne en retour d’une accommodation, c’est-à-dire d’une modification des organes sur un plan biologique et à travers les générations même de l’information génétique.
    Ainsi, nos différents stimuli ne produisent pas seulement des actions mais également des états internes qui sont inscrits dans notre cerveau. Si la même stimulation est appliquée une nouvelle fois par la suite, elle produira une réponse différente car l’état interne a été transformé. Chaque expérience transforme notre état interne qui lui-même influence la façon dont nous réagissons. Les neurones ne recevant pas les activations prévues meurent (exemple: l’isolement total de certains de nos politiciens pendant plusieurs années). C’est l’usage qui détermine la survie d’une connexion synaptique. Les groupes de neurones sont en compétition. Ceux qui reçoivent le plus de stimulations développent beaucoup de synapses, recrutent d’autres neurones pour la fonction qu’ils accomplissent et survivent. Les autres disparaissent. Il est injuste envers les Tunisiens et la Tunisie d’accorder de hautes responsabilités à des politiciens qui ont été emprisonnés pendant plus que 10 ans dans l’isolement total. Ces gens ne peuvent plus comprendre et résoudre des problèmes complexes. Ces politiciens, qui ne sont que dans l’apparence en bon état mental, ont besoin d’un encadrement psychologique et d’une Thérapie Psychique. Ils mettent l’avenir de notre pays en danger. Ces gens veulent le pouvoir à tout prix et la Tunisie va en souffrir énormément.

    Dr. Jamel Tazarki
    http://www.go4tunisia.de
    Allemagne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.