“Ni dieu, ni maître” devient “Laïcité, inch’Allah”

Nadia el FaniSuite à la polémique ‘a créé le film Ni dieu, ni maître, réalisé par la tunisienne Nadia el Fani, cette dernière a décidé de changer le titre de son film à cause de la mauvaise interprétation de celui-ci. “Ni dieu, ni maître” devient alors “Laïcité, inch’Allah”.

Nadia el Fani se défend d’avoir attaqué ou voulu offenser les musulmans en optant pour le titre remis en cause, Ni dieu, ni maître. En cherchant à mettre fin à la polémique et accusation dont certains continuent à dire et prétendre qui, selon la réalisatrice, laissent certaines personnes dire qu’elle attaque l’islam, uniquement sur la base du titre, le nouveau titre, “Laïcité, inch’Allah” vient essayer de remédier au malentendu créé par le premier titre.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

11 commentaires sur ““Ni dieu, ni maître” devient “Laïcité, inch’Allah”

    dine

    (29 juin 2011 - 11:07)

    je confirme ni dieu ni mètre ce que ça convient au tunisien et tunisienne ennahda degage il faut interdire cette partie ennahda du paysage politique tunisienne

    bouazizi

    (29 juin 2011 - 13:55)

    A “dine”

    Tu as l’air vachement démocrate pour vouloir interdire un parti politique. Quel extrémisme ! Sache que les extrêmes sont des deux côtés et pas seulement celui des barbus, les laïcs sont tout aussi dangereux alors trêve de plaisanterie.

    Je suis tunisien musulman et je ne veux pas de cette laïcité en carton, Je ne suis pourtant pas extrémiste et ne porte pas la barbe ni la jelaba.

    Gare à vous, certains ne font que reproduire le schéma “ben ali”

    KILANI Selim

    (29 juin 2011 - 15:26)

    Quel manque de courage de la part de El Fani !
    Non seulement elle donne raison à ses détracteurs, mais en plus elle nous prouve combien elle est incapable d’assumer et de défendre ses idées jusqu’au bout.
    Elle Fani nous montre aujourd’hui qu’elle est restée voilée de l’intérieur et je ne vois pas comment elle pourrait oser encore parler de laïcité face à une religion qui lui fait peur.

    samiov

    (29 juin 2011 - 16:08)

    Elle aurait du tenir tête et ne pas succomber aux pressions des extremistes…La liberté d’expression et la tolérance sont deux priorités dans la Tunisie de demain…

    mechmoum

    (29 juin 2011 - 16:26)

    Je n’ai rien compris de ta phrase, par contre le peuple Tunisien ne lui convient que l’islam comme religion et rien d’autre. Ce n’est pas le parti Ennadha qui manifeste contre ce film mais les TUNISIENS.

    lincoln

    (29 juin 2011 - 23:15)

    pourquoi provoquer les gens dans leur sacré? ya t il vraiment un besoin pour cela ? les tunisiens ne veulent pas de cette laicité import” et qui est contradictoire avec certains points islamiques …je dis bien certains points seulement ..alors ou bien ces extremistes de gauche ,je l’espere bien pour mon pays ,deviennet raisonnables ,et comprennent qu’ils ne sont pas seuls dans ce pays ,et que les regles de l’islam ouvert et non extremiste sont la bien avant leur arrivé sur cette terre,et ils acceptent de ne plus provoquer les gens dans leurs sacrés et dans leur religion sinon ,ils seront responsables de tout ce qui va en decouler….je n’espere que du bien pour tout le monde ,mais cela ne pourra etre realisé que par la tolérance des deux camps …il n’yaura jamais de laicité “totale” dans ce pays ,et il n’yaura jamis d’etat religieux ,aussi …donc soyons vigilants et accepter un melange entre les deux ,c’est la seule solution ….aveugle celui qui ne voit pas ce que nous attend ,si on ne se respecte pas …je repete ,evitez les provocations gratiutes surtout …

    clavya

    (30 juin 2011 - 10:31)

    Voilà qui me donne envie de voir ce film! Qu’on s’entende bien: au nom de la liberté de conscience les laïques respectent, défendent, et protègent la liberté de pensée , donc la liberté religieuse (croyances, rites, expression….). Mais ils défendent avec la même vigueur son corollaire, le droit de ne pas croire, ou de croire différemment … et de l’exprimer. Je respecte ceux qui croient en l’existence d’un Dieu. J’entends que ceux qui ne croient pas au même Dieu, ou ne le prient pas de la même manière, se respectent entre eux. J’entends aussi , au nom du même principe que les “croyants quels qu’ils soient” respectent celui qui récuse toute transcendance (ni Dieu ni maître). En quoi est_il blasphématoire de s’affirmer symboliquement “sans Dieu ni maître”? Au nom de quoi la constitution des hommes s’arrogerait le droit de décréter une religion quelconque comme norme universelle s’imposant à chacun?

    Gammoudi

    (1 juillet 2011 - 13:55)

    ni laïcité ni extrémisme, la tunisie est un paye musulman et reste toujours,
    réveillez vous, c’ les américains et les israéliens qui veulent faire de la tunisie une mascarade,
    le peuple tunisien est d’origine musulman depuis plusieurs siècle.
    de quel démocratie vous parler? LISEZ BIEN LE CORAN et comprenez de quoi il s’agit.
    et franchement si quelqu’un ose dire qu’il ne croie pas au dieu et qu’il ne veux pas d’une tunisie musulman je le conseil de quitter le payé car ce payé et musulman et le reste pour toujours ( ni israel, ni l’amerique, ni sarkozy, ni elle f e n i ( bech tefna bientôt inchallah)) capables de faire bouger les croyances des musulmans en tunisie et même dans le monde entier

    ALADIN

    (11 juillet 2011 - 11:07)

    En faisant le lien entre les deux nom du film “Ni dieu ni maitre” et “Laïcité inch’allah”, on voie bien que par simple équation que la laïcité nie l’éxistence de dieu et contre touttes les religions.

    CINDY

    (12 août 2011 - 13:58)

    UN TRES GRAND MERCI A LA REALISATRICE DU FILM “LAÏCITE INCH’ALLAH”, DU FOND DU COEUR. MERCI BEAUCOUP. CETTE FEMME EST ABSOLUMENT GENIALE, JE LUI ENVOIE UN ENORME BISOU.

    CINDY

    Aldous Orwell

    (10 octobre 2011 - 1:38)

    La laïcité est un concept maçonnique occidentalo-occidental. Il ne concerne en rien l’Islam, la laïcité est contraire à l’Islam. Les principes islamiques étant les plus élevés, ils sont là pour guider l’action des hommes. Or, la politique est l’action par excellence. Il est donc logique que l’Islam commende la politique et non pas de basses lois “humaines”, car dans ce cas, la porte est ouvertes à toutes sortes de dégénérescences. Si les musulmans se laissent berner par la laïcité, de grands malheurs nous attendent, mais au fond c’est un peu ce qui nous attend car l’arrivée de l’Antéchrist sera précédée par l’établissement d’une civilisation qui lui est propice.

    Tous ces arabes occidentalisés qui veulent copier la dégénérescence occidentale ne sont que des idiots-utiles d’un projet qui les dépassent, de toute façon, toutes les révolutions commencent ou finissent par être manipulées. Le Califat islamique est la seule optique que devrait avoir les musulmans mais hélas, la télévision fait des ravages.

    Allah est plus savant.

Laisser un commentaire