Need for Speed le nouveau succès d’Electronic Arts

Chris // 4 November 2015 

LIENS SPONSORISES
PHOTO DE Need for Speed le nouveau succès d’Electronic Arts
Need for Speed le nouveau succès d'Electronic Arts
LIENS SPONSORISES

Need for Speed le nouveau succès d’Electronic Arts > Depuis quelques années désormais, nous étions habitués à retrouver un épisode de Need for Speed chaque année ; un peu à la manière d’un Fifa, Call of Duty, ou même Assassin’s Creed, mais en 2014, point de Need for Speed visible sur les routes, absence regrettable ou temps requis pour laisser un peu les fans souffler ?

Du côté d’Electronic Arts, c’est en 1994 (1996 sur Sega Saturn et Playstation) que l’on sortait le premier épisode de Need for Speed sur le marché. Baptisé The Need for Speed, le jeu posait déjà les bases d’une licence qui deviendra très forte mondialement.

Principalement arcade à la conduite très nerveuse, Need for Speed s’est rapidement imposé comme la référence à ne pas manquer pour tous fans qui se respectent. Après le véritable succès du premier opus, il ne fallait pas attendre bien longtemps pour découvrir le deuxième jeu de la licence Need for Speed : Need for Speed 2. En proposant des améliorations notables par apport à son prédécesseur, Need for Speed 2 sera un nouveau succès commercial et permettra à Electronic Arts de partir confiant pour les années à venir.

Malheureusement pour l’éditeur, dès l’année 1999 la licence commença à s’essouffler, faute de nouveautés trop peu flagrantes. Conscient qu’il fallait réagir, Electronic Arts le fit d’une très belle manière ; nous sommes en 2003, sur GameCube, Playstation, Xbox et PC.

Need for Speed le nouveau succès d’Electronic Arts

Bienvenue dans le monde de Need for Speed Underground. Ici, il n’y a pas de règles ; le pilote doit tout faire pour s’imposer dans ces décors citadins en pleine nuit, tout en personnalisant son véhicule à l’extrême. Apparence visuelle et performances du moteur sont au centre de toutes les attentions. C’est d’ailleurs grâce à cet opus marquant qu’Electronic Arts donnera un second souffle à sa licence ; plus de dix millions d’exemplaires trouveront preneur.

Need for Speed le nouveau succès d'Electronic Arts

Need for Speed le nouveau succès d’Electronic Arts

En 2004, Electronic Arts sortait Need for Speed Underground 2. Alors que ce dernier permettait la libre exploration de la carte pour se rendre aux épreuves et aux différents ateliers de tuning, le succès fut encore au rendez-vous. Il est d’ailleurs important de souligner que, plus de dix ans après, de nombreux joueurs sont encore sous le charme de ces deux épisodes de Need for Speed, jugés extrêmement complet, et apparaissant comme les meilleurs de la saga ; les néons sous les voitures y sont également pour quelque chose pour certains.

Les années suivantes apporteront des épisodes Need for Speed plus ou moins marquant, mais ne parviendront jamais à rivaliser (en terme de ventes) avec les deux épisodes Underground. Le constat est encore pire en 2013, puisque Need for Speed : Rivals ; bien que très correct dans l’ensemble, marquera une année sabbatique pour la licence d’Electronic Arts après de nombreuses critiques des joueurs.

Rendue en 2015, la licence Need for Speed accueille une nouvelle aventure, qui rappellera bien des souvenirs à certains. Nommé simplement Need for Speed pour l’occasion, le jeu marque le retour de l’époque fleurissante d’Electronic Arts, le tuning et les courses de rues en pleine nuit. Bien que le tuning ne soit pas aussi complet que dans Need for Speed Underground, Need for Speed propose une jouabilité survitaminée où le succès résidera dans la capacité du joueur à effectuer des drifts et autres dérapages contrôlés, couplé à des graphismes plus que correct ; un reboot total qui apparaît comme un must-have pour les plus nostalgiques et les désormais réfractaires à la licence, et un coup de maître certain d’Electronic Arts.

Réseaux Sociaux

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)