Le monde assiste à un massacre à huis clos en Libye

Les manifestations se poursuivent en Libye depuis une semaine et les morts tombent chaque jour par dizaine pour atteindre selon les autorités libyennes 200 morts et plus de 900 blessés parmi nos frères libyens, certaines libyens ont démenti ce chiffre et nous ont communiqué un chiffre de 100 morts seulement pour le samedi dans la ville de Benghazi, deuxième plus grande ville de la Libye.

Révolution en LibyeLes affrontements aussi se poursuivent entre militants pro-Kadhafi et les citoyens libyens rassemblés appelant à la chute du régime du dirigeant Mouamar, ce dernier qui a mis en place les moyens nécessaires pour renforcer son système sécuritaire avec des milices qu’il a pu ramener de certains pays africains. Résultat, des affrontements sanglants dans la plupart des villes, les forces de sécurités libyennes n’hésitent plus à tirer à balles réelles faisant des dizaines de morts, des tirs directs en visant la tête des fois ou la poitrine, un seul objectif pour Mouamar Kadhafi, tuer tout ceux qui manifestent, la répression poussée à l’extrême…

Les manifestations sont arrivées le soir du samedi 19 février à Tripoli, la capitale libyenne où des affrontements ont lieu à cette heure (01h30) dans la place des Martyrs.

Le système sécuritaire de Mouamar Kadhafi utilise actuellement tous ses moyens pour contrôler la colère du peuple, des brigades antiémeutes, des snipers sur les toits des bâtiments, la police sur le terrain et les militaires qui encerclent toutes les villes de la Libye pour contrer les manifestants pacifiques qui s’organisent pour se protéger. Les heurts publiées par vidéos sur les réseaux sociaux nous montrent l’atrocité de la répression avec des milices pro-gouvernementaux, nous allons éviter de publier des vidéos choquantes mais nous allons décrire un petit peu la scène où un manifestant reçoit une balle dans sa tête, tombé sur place, nous avons pu voir l’écoulement du sang semblable à l’écoulement de l’eau d’un robinet…

Les médias audio-visuels sont absents à l’exception de quelques passages de vidéos diffusés rapidement. Le seul moyen de communication à la disposition des libyens reste l’accès à l’internet avec l’utilisation des proxy pour pouvoir contourner la censure des sites des réseaux sociaux imposée par le dirigeant Kadhafi. Nous aurions bien aimé voir des reporters d’Al Jazeera, la BBC ou d’une autre chaîne d’info en direct de la Libye, malheureusement les signaux de retransmissions de plusieurs chaînes ont été brouillés et plusieurs chaînes sont interdites de rentrer à la Libye, ce qui donne à Mouamar Kadhafi la possibilité de commettre des meurtres violentes et atroces.

Les seules sources d’informations qui sont à notre disposition sont des réseaux de contacts en Libye, le gouvernement libyen a réussi à brouiller les pistes  pour les médias, la preuve en cherchant des photos sur les manifestations, nous ne trouvons que des photos des manifestants pro-Kadhafi.

Des médecins se sont réunis sur les frontières libyennes du coté de la Tunisie et l’Égypte, nous avons appris que certains d’entre eux ont été menacé par les forces libyennes s’ils se permettent de passer les frontières pour apporter de l’aide aux citoyens libyens qui se font massacrés.

Bref, le monde assiste actuellement à un massacre en Libye…

La vidéo ci-dessous contient des scènes violentes de jeunes libyens morts durant les affrontements en Libye, les médias n’ont pas voulu la diffuser pour montrer au monde entier le massacre que les jeunes libyens subisse, âme sensible s’abstenir.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire