Belhassen Trabelsi a été arrêté au Canada

Après la convocation lundi dernier de Belhassen Trabelsi, frère de Leila Ben Ali, épouse du président déchu Zine El Abidine Ben Ali, nous avons Belhassen Trabelsi arrêtéappris que le certificat de résidence permanente lui a été retiré par les bureaux d’immigration du Canada.

Comme nous vous l’avons annoncé, il y avait une possibilité que ce certificat lui soit retiré après qu’il ait présenté des informations erronées lors de sa demande des papiers de résidence permanente au Canada. Après enquête par les services canadiens d’immigration, une source canadienne nous a informé du retrait de ce certificat, ainsi l’immunité du frère de Leila Trabelsi a été dissoute.

Ainsi, une nouvelle nous a été communiquée à travers la chaîne LCN, Belhassen Trabelsi a été arrêté, lui et sa famille, par les autorités canadiennes qui les ont mis en garde à vue dans un endroit tenu secret dans la métropole canadienne en attendant leur remise aux officiers des bureaux d’immigration.

Notre envoyé sur place nous a donné de plus amples informations sur l’affaire de Belhassen Trabelsi, le Canada a deux niveaux de gouvernance, le provincial et le fédéral. Les lois québécoises sont historiquement basées sur le code Napoléon français en ce qui concerne les droits civils, tout en intégrant des principes de Common law britannique pour le reste. C’est spécifique au Québec!

Ceci dit, les lois sont nombreuses et passablement complexes tant au niveau Fédéral que provincial. Lorsqu’une des lois n’a pas été respectée, le citoyen, le réfugié ou le résident permanent ou de séjour peut faire appel dans les procédures pour passer a une autre niveau de demande !

Belhassen Trabelsi est entré au Canada légalement, il avait demandé le statut de résident permanent bien avant son arrivée précipité, mais il n’a pas respecté l’une des conditions de cette permanence à savoir qu’il doit résider sur place obligatoirement 2 ans sur 5 sur le territoire canadien, donc logiquement il a perdu en ce moment son statut de résident permanent, de ce fait, il essaie de gagner du temps en demandant maintenant son statut de réfugié et le droit d’asile, mais ce statut est aussi soumis a des lois et des conditions spécifiques Voici ce qui se passe en ce moment concernant ce triste personnage.

Selon nos sources sur place, ce soir, décidément, c’est un envahissement a l’aéroport de Montréal! Un autre personnage est arrivé valise en main par avion de France. Un certain Hamadi Toui (?) qui serait le bras droit selon des journalistes de Monsieur Belhassen Trabelsi. On ignore encore si lui aussi possède sa carte de résident permanent ou peut-être sa carte de séjour temporaire. Chose certaine, on imagine fort bien que ces deux hommes souhaitent se rencontrer! à suivre…

Ghaith J. & Christina B.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Belhassen Trabelsi a été arrêté au Canada

    christina

    (28 janvier 2011 - 5:21)

    Un Mandat d’arrêt suppose que la personne est gardée a vu ou retenu ! ( pas incarcérée ) interrogé mais non inculpé! S’il y a eu inculpation alors il sera jugé en rapport avec la faute commise. S’il demande un droit d’asile ou droit de réfugié politique, c’est une autre problématique qui se pose. Si Belhassen Trabelsi fait la preuve que : s’il est exilé dans son pays et que le pays lui infligera des tortures ou la peine de mort lors de son proces en Tunisie, les lois fédérales disent également par la charte des Droits de l’homme que cet homme ne sera pas remis aux autorités tunisiennes. Il faut savoir que la peine de mort a été abolie au Canada ! Par contre, la demande de statut réfugié politique peut -être aussi annulé,si la personne concernée a été accusé de délits graves contre les Droits humains dans son pays ! Toute une histoire parce que les lois se croisent et qu’il y a toujours appel de la sentence.
    Belhassen doit se faire entendre par le tribunal canadien et faire la preuve que s’il est retourné en Tunisie, il subira soit la torture,soit la peine de mort !

    La Tunisie doit donc donner l’assurance au Canada que le proces se déroulera en toute justice, sans tortures ni peine de mort ! Emprisonnement pour le reste de ses jours est acceptable a la conscience du Canada ! C’est dans ce sens que les choses devraient évoluer, C’est a suivre … et pas si simple! Question de définir les mots. Arrêté n’est pas incarcéré, inculpé signifie faute a juger. Il y a plusieurs catégorie de réfugiés politiques, voila ce que le Canada examine un par un pour le moment ! La patience des gens est a bout… et on peut le comprendre, mais bon,les procédures sont en marche !

    FreedomTunisia

    (28 janvier 2011 - 9:01)

    Ce Belhassen a volé des familles pauvres sans scrupule, il a fait inculper des hommes d’affaires qui refusaient de lui donner 50% de leur part, il fallait baisser la tete en sa presence, certaines personnes innocentes etaient arretees (avec un simulacre de proces) et prenant de peines tres lourdes pour oser avoir dit “non”, la torture en Tunisie sous l’ere ben ali etaient tres repandue.

    Ce personnage ne mérite que mepris mais si lui etait un animal dans ses rapports avec les autres, nous, nous sommes des Hommes, il aura un proces, un vrai et cela suffira à le faire enfermé pour des trés longues années. Il vivra alors ce qu’il a fait vivre à des innoncents. Quand à la torture il faut etre un animal comme lui pour la faire subir à un etre humain.

Laisser un commentaire