Les incroyables produits préparés par la R&D de Dyson

Dyson est une société qui a prouvé, à plusieurs reprises, que chacun de ses produits vaut le détour.

Un peu à l’image d’Apple par exemple, les produits de Dyson sont toujours très attendus. Retour, donc, sur les incroyables produits préparés par la R&D de Dyson

De nombreux prototypes

Du côté de Dyson, il y a de très nombreux prototypes qu’il est possible de découvrir. Et cela passe autant par un véhicule amphibie, que par le plus simple du lave-linge. Sans oublier, bien sûr, les ventilateurs sans pales et les aspirateurs multicycloniques, désormais célèbres. Chaque prototype de Dyson propose un tournant marquant de la marque, qu’il soit une réussite, ou le plus cuisant des échecs. Tout comme la recherche de la perfection. Pour preuve ? 5 127 prototypes d’un aspirateur en 1978, avant la commercialisation d’un produit irréprochable

Le souhait d’être le meilleur

Pour Dyson, le souhait d’être le meilleur est une certitude. Tout en proposant de très nombreux produits, divers et variés. Il sera ainsi possible de citer les ventilateurs Dyson, mais aussi des sèche-mains, des purificateurs d’air, ou encore des sèche-cheveux. De plus, l’automobile est désormais une priorité de la R&D de Dyson. Pour parvenir à proposer des produits meilleurs que du côté des adversaires, Dyson mise sur de grosses dépenses. En effet, il est question de 12,93 millions d’euros dépensés chaque semaine en R&D. Ce qui est un véritable

Point Loading Automated Response

Pour aller plus loin, et pour toujours parfaire ses produits, Dyson utilise une salle Point Loading Automated Response (POLAR). Celle-ci, essentiellement utilisée pour les purificateurs d’air, propose des tests plus rigoureux que les normes imposées par les instances européennes. Il est question d’une pièce de 12 mètres carrés, équipée d’un ventilateur au plafond, et d’un capteur pour les mesures. Dyson, de son côté, utilise donc une pièce POLAR. Avec une superficie de 27 mètres carrés, et sans ventilateur. Sans oublier la présence de 9 capteurs de particules.

Auteur de l’article : Chris