Autoconsommation électrique solaire : comment se lancer ?

Que ce soit pour les propriétaires comme les locataires, l’autoconsommation électrique peut parfois être un objectif.

Avant tout, il faut comprendre qu’autoconsommer, c’est utiliser l’électricité qui est produite par nos soins. Pour réaliser cela, il est possible d’installer des panneaux solaires ; par exemple, pour produire l’électricité.

Outre cette solution, il est aussi possible de revendre la production d’électricité à un fournisseur. Mais, dans un premier temps, il convient d’estimer la quantité d’électricité qui sera produite. Il est d’ailleurs possible d’effectuer des simulations sur divers sites Internet. Dont ceux gérés par Hespul, ou ADEME. Les résultats obtenus pourront ensuite être comparés à la consommation indiquée sur les factures. Lorsque les besoins sont connus ; et l’estimation de ce qui sera produit faite, il faudra comparer les offres de prestataires grâce à des devis. Puissance, coût des panneaux, installation, entretien, tout doit être scrupuleusement vérifié. Attention également, puisque certaines entreprises déduisent les aides financières de l’État des devis. Il faut alors vérifier que le projet est éligible à ces dernières.

La production électrique en autoconsommation

Dans les faits, il ne sera jamais possible de produire les quantités exactes d’électricité nécessaires. Parfois, la production sera supérieure aux besoins, et parfois elle le sera moins. Dès lors, il est indispensable d’être relié au réseau électrique. Et de souscrire à un contrat. De plus, il convient de contacter la mairie pour obtenir les autorisations indispensables pour le projet. Enfin, il faut garder à l’esprit que l’autoconsommation connaît une évolution rapide. Il faut donc se renseigner auprès d’organismes agréés par l’État. À l’image des espaces Info Énergie.

Auteur de l’article : Chris