Vers la fin des smartphones ?

Et si, à terme, les smartphones connaissaient le même sort que les premiers téléphones portables ?

Dans les faits, il est fortement possible d’envisager que les smartphones se voient remplacer par les dumbphones, ces téléphones portables d’il y a quelques années. Actuellement, de nombreux consommateurs sautent le pas et se tournent vers ces dumbphones, notamment pour retrouver un quotidien bien moins connecté.

En seulement un peu plus de dix années, les smartphones n’ont eu de cesse de bousculer le quotidien. Depuis 2007 et le lancement de l’iPhone, les ventes n’ont cessées de grimper et les chiffres sont éloquents. 73 % des Français possèdent, en 2017, au moins un smartphone. Selon l’étude du baromètre du numérique.

Une tendance qui pourrait bien évoluer

Et si, justement, cette tendance des smartphones pouvait s’essouffler ? Si la tendance actuelle laissait à nouveau une place aux dumbphones, à savoir des téléphones portables à l’allure vintage ? Et aux fonctionnalités réduites au strict minimum, comme les appels, les SMS et le réveil (et accessoirement au jeu du Snake, qui faisait fureur à l’époque sur les bons vieux Nokia) ? En effet, ces téléphones font leur retour et parviennent à séduire celles et ceux qui désirent passer des moments moins connectés. Dans les faits, le marché semble même porteur. En effet, en 2017, les ventes de dumbphones ont connu une évolution de 5 %, quand les smartphones affichaient difficilement une croissance de 2 %. Tanya Goodin, auteure du livre Stop Staring at Screens souligne d’ailleurs que, « Depuis quelques années, j’observe un nombre croissant de personnes qui passent, au moins partiellement, aux dumbphones, afin d’avoir un peu de répit dans cette stimulation incessante du monde numérique. »

Auteur de l’article : Chris