Guerre des brevets : Samsung accuse Apple de pousser le jury au patriotisme

Alors que la conclusion du nouveau procès opposant Samsung et Apple aux USA est désormais entre les mains d’un jury populaire, les plaidoiries des deux entreprises ont été agitées. Samsung a même réclamé l’annulation du procès.

Selon les avocats de l’entreprise sud-coréenne, Apple aurait « fait appel à la race » (sic) dans son réquisitoire contre Samsung, dans l’optique de pousser le jury à faire preuve de patriotisme.

L’avocat de Samsung Bill Price a ainsi mis en avant le fait que l’avocat d’Apple Harold McElhinny, prenant en exemple les entreprises fabriquant des télévisions, a estimé que les sociétés du pays perdent du terrain face à la concurrence étrangère car elles n’ont pas su protéger leurs propriétés intellectuelles, rapporte Bloomberg.

Pour Samsung, une telle déclaration cache des sous-entendus racistes, et vise à faire appel au patriotisme des membres du jury, qui sont Américains. Bill Price a ajouté que l’avocat d’Apple n’avance « absolument aucune preuve » concernant le fait que les entreprises américaines évoquées ont été poussée à la faillite par la concurrence étrangère.

Les avocats d’Apple ont souligné que Samsung avait déjà tenté de mettre en avant de tels arguments à l’occasion du procès précédent. Le ton est vivement monté au tribunal : « Je n’ai jamais parlé de race, et je n’ai pas évoqué les asiatiques » s’est défendu McElhinny.

« Nous savons tous ce que ça voulait dire, nous avons tous pensé à la même chose » a alors rétorqué Bill Price. C’est alors qu’un autre avocat d’Apple, Bill Lee, d’origine asiatique, est venu à la rescousse de son collègue, pour appuyer son explication concernant la protection de la propriété intellectuelle.

Justice : Samsung joue la carte du racisme
Justice : Samsung joue la carte du racisme

Auteur de l’article : Samy

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.