Impression 3D : Et maintenant, le premier pistolet en métal

L’impression 3D est une technologie formidable qui tend à se généraliser dans les années à venir auprès des consommateurs. Malheureusement, certaines sociétés exploitent déjà cette technologie pour tenter de percer dans un domaine assez critiqué : la conception d’armes à feu.

Après le premier pistolet en plastique créé à l’aide d’une imprimante 3D, voici la première arme imprimée en métal. La société Solid Concepts a présenté, jeudi 7 novembre, une réplique fonctionnelle du pistolet Beretta 1911, imprimée en acier inoxydable.

Dans une vidéo, l’entreprise montre l’assemblage et des séances de tir de l’arme, bien plus résistantes que le premier pistolet en plastique, le Libetator, qui ne pouvait tirer que quelques balles.

En effet, le Liberator avait été obtenu avec une imprimante 3D, mais les matériaux utilisés ne lui permettaient pas de revendiquer une durée de vie très longue.

Cette nouvelle arme en métal obtient des performances plus poussées puisque la société a pu tirer à 50 reprises avant qu’une défaillance ne soit observée.

Ainsi, un particulier qui posséderait le matériel nécessaire ainsi qu’une imprimante 3D serait en mesure de se fabriquer sa propre arme dotée d’une telle performance. Toutefois pour obtenir cette « qualité », il faut maîtriser la technologie de frittage laser qui reste à ce jour très coûteuse.

Imprimante 3D : une société a fabriqué le premier pistolet en métal opérationnel
Imprimante 3D : une société a fabriqué le premier pistolet en métal opérationnel

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire