10 personnes entrant dans la catégorie des cybercriminels sont activement recherchées par le FBI

Le créateur du cheval de Troie Loverspy est recherché par le FBI

Plusieurs pirates sont désormais activement recherchés par les autorités américaines. Le FBI reproche à l’un d’entre eux, Carlos Enrique Perez-Melara, d’avoir notamment conçu un cheval de Troie baptisé Loverspy. Ce malware avait été particulièrement efficace en 2005.

En 2005, un cheval de Troie du nom de Loverspy avait fait quelques dégâts pour les personnes qui n’étaient à l’époque pas suffisamment vigilantes quant aux messages électroniques reçus. Le malware proposait de télécharger une carte de vœux prétendant trouver des amants infidèles.

Une fois installé, le programme se révélait particulièrement curieux puisqu’il était en mesure de collecter des suites de termes tapés sur un clavier, des adresses mail, des échanges depuis des messageries instantanées ou même des vidéos enregistrées depuis des webcams. Loverspy avait donc été plutôt actif puisque certains internautes candides avaient téléchargé le dispositif.

Désormais, le créateur du cheval de Troie, Carlos Enrique Perez-Melara est activement recherché par les autorités américaines. Il entre également dans la liste des cybercriminels les plus recherchés même si jusqu’à présent, le FBI n’est pas parvenu à mettre la main sur lui. C’est pourquoi le bureau fédéral offre une prime de 50 000 dollars à celui qui pourrait conduire à son arrestation.

A ce jour, 10 personnes entrant dans la catégorie des cybercriminels sont activement recherchées par le FBI. On retrouve notamment dans cette liste des personnes telles qu’Alexei Bela, accusé d’avoir visité les réseaux de sociétés américaines majeures ou encore d’autres réseaux de pirates connus pour avoir escroqué plusieurs personnes dans de nombreux pays.

10 personnes entrant dans la catégorie des cybercriminels sont activement recherchées par le FBI
10 personnes entrant dans la catégorie des cybercriminels sont activement recherchées par le FBI

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.