Un centre de serveurs sur une barge flottante

Google travaillerait sur un datacenter flottant à San Francisco

Selon le site CNET, Google travaillerait actuellement à la construction d’un datacenter flottant situé dans la baie de San Francisco. 

Google , l’un des plus grands utilisateurs mondiaux de données, peut enfin construire des centres de données en mer – refroidi et alimenté par l’océan, et potentiellement hors de portée du gouvernement.

Le brevet décrit une telle installation comme un système, qui comprend un centre flottant comprenant une pluralité d’unités de calcul, un générateur électrique en mer en liaison électrique avec la pluralité d’unités de calcul, et un ou plusieurs unités de refroidissement pour assurer la température des unités de calcul.

Le site CNET a mené son enquête après la découverte d’un chantier situé sur Treasure Island, une ancienne base de la marine située entre San Francisco et Oakland en Californie : si le hangar 3, situé sur le quai où se déroulent les travaux depuis de nombreux mois, n’est pas enregistré au nom de Google, des indices renvoient à l’entreprise, notamment le répondeur du responsable de la communication, qui « remercie d’avoir appelé Google ». « Il est presque certain que Google est l’entité qui se cache derrière cette construction massive à la sécurité renforcée » assure le site.

Il ya juste un problème majeur: la plupart des experts disent que Google n’a pas cherché les permis requis pour ouvrir une telle opération.

Un centre de serveurs sur une barge flottante
Un centre de serveurs sur une barge flottante

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.