BlackBerry envisageait de licencier environ 4.500 employés, soit environ 40% de ses effectifs

Le fondateur de Blackberry prêt à racheter l’entreprise

Le fondateur du fabricant canadien de téléphones Blackberry, Mike Lazaridis, a annoncé qu’il envisageait de faire une contre-offre de rachat du groupe en difficulté, convoité par le fonds canadien Fairfax.

M. Lazaridis, qui détenait avant cette annonce 5,7 % des actions de Blackberry, a conclu un accord avec un autre cofondateur du groupe, le Canadien Douglas Fregin, en vue d’examiner une offre conjointe pour le rachat des actions qu’ils ne possèdent pas.

Lazaridis, l’ancien co-directeur général de BlackBerry, et Fregin détiennent chacun environ 8% des actions de BlackBerry.

Les Actions de BlackBerry ont augmenté de 9 pour cents, ou 1,1%, à 8,20 $.

C’est le dernier développement pour BlackBerry, qui semble se diriger pour un rachat ou une rupture au milieu de faibles ventes et le support de signalisation des consommateurs, les fabricants et les détaillants partenaires de même.

Le mois dernier, la société a annoncé qu’elle avait conclu une entente de principe d’être acheté par une compagnie d’assurance canadienne pour 4,7 milliards de dollars. BlackBerry a signé une lettre d’intention avec un consortium dirigé par Fairfax Financial Holdings , qui envisage de prendre le fabricant de smartphones privé.

Ce même mois, BlackBerry a déclaré qu’il envisageait de licencier environ 4.500 employés, soit environ 40% de ses effectifs, et a également indiqué qu’il a perdu près de 1 milliard de dollars dans son plus récent trimestre.

BlackBerry envisageait de licencier environ 4.500 employés, soit environ 40% de ses effectifs
BlackBerry envisageait de licencier environ 4.500 employés, soit environ 40% de ses effectifs

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire