La France ouvre une enquête sur le programme d’espionnage de Prism

Des procureurs français enquêtent sur des allégations d’espionnage américain en France dans le cadre du programme de surveillance de Prism, suite à des plaintes de deux groupes internationaux basé à Paris, des droits de l’homme.

L’enquête préliminaire sur l’accès frauduleux à des données personnelles a été lancé le 16 Juillet, ont confirmé les responsable.

Des documents divulgués par le dénonciateur américain Edward Snowden suggèrent les autorités américaines à l’Agence de sécurité nationale et du Federal Bureau of Investigation pourraient accéder aux données personnelles partout dans le monde, dont la France, via des applications en ligne communs.

Les militants de la Fédération internationale des droits de l’homme et la Ligue des droits de l’homme ont porté plainte auprès des autorités judiciaires françaises qui ont mené à l’enquête.

Ils espèrent que les enquêteurs mettent plus de lumière sur la façon dont l’espionnage a pu se produire,  a déclaré Jeanne Warnet, un avocat de la Fédération internationale des droits de l’homme à Paris.

La plainte vise également le rôle joué par Microsoft, Yahoo, Google, Paltak, Facebook, YouTube, Skype, AOL et Apple dans l’espionnage présumé.

Les entreprises pourraient faire face à des accusations criminelles pour violation de la protection des données et des règles de confidentialité, si elles sont jugées d’avoir collaboré avec l’espionnage présumé.

Whistleblower Edward Snowden à l'aéroport de Moscou plus tôt ce mois-ci
Whistleblower Edward Snowden à l’aéroport de Moscou plus tôt ce mois-ci

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire