La police brésiliénne ont accusé Justin Bieber de graffiti à Rio de Janeiro

La police brésiliénne ont accusé Justin Bieber de graffiti à Rio de Janeiro

Le chanteur canadien pourrait être condamné à une amende après l’apparition de photos dans les médias locaux en train de peindre un mur.

La dégradation des bâtiments est un crime au Brésil passible d’un an de prison ou une amende.

Cependant les fonctionnaires ont décrit l’affaire impliquant Justin Bieber comme un «délit mineur». Il n’y avait aucun commentaire immédiat de son équipe de direction.

Dans un communiqué, la police civile du Brésil a déclaré que Justin Bieber avait été accusé de « défigurer un bâtiment ou un monument urbain de graffitis ou d’autres moyens».

Les médias brésiliens ont signalé et ont publié des photos qui montrent le chanteur de 19 ans en train de faire un graffiti sur le mur de l’Hôtel Nacional, un hôtel abandonné.

Les images ont montré qu’il portait un bonnet rouge et un pantalon de l’armée, avec un garde de sécurité d’un côté, une voiture de police garée de l’autre côté.

Il est apparu que Bieber avait l’autorisation de l’Hôtel de Ville pour peindre dans un centre sportif voisin, mais suite à une demande des membres de son entourage, il a choisi de changer de lieu pour éviter ses fans.

Ce n’est pas la première fois que Justin Bieber est impliqué dans une controverse cette année. En Mars, il a demandé pardon à ses fans pour un départ tardif lors d’un concert à Londres.

La police brésiliénne ont accusé Justin Bieber de graffiti à Rio de Janeiro
La police brésiliénne ont accusé Justin Bieber de graffiti à Rio de Janeiro

 

 

Auteur de l’article : Samy

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.