Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d'étape

Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d’étape

Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d’étape > Destiné à connaître un avenir radieux, le Tour de Grande-Bretagne permet d’assister à un très beau moment dans le cyclisme, avec des difficultés qui n’ont rien à envier à celles que l’on peut trouver ailleurs.

Existant maintenant depuis 1945, le Tour de Grande-Bretagne aura connu plusieurs noms différents, dont la Milk Race ; la course du lait, en Français. Depuis 2004, l’on retrouve l’appellation Tour de Grande-Bretagne.

Dans les faits, le Tour de Grande-Bretagne sera reclassé en catégorie 2.HC dès l’année 2014, permettant ainsi de rivaliser avec certains des plus beaux Tours que l’on retrouve au courant de l’année. Avec des paysages enchanteurs et quelques difficultés, le Tour de Grande-Bretagne procure un certain plaisir pour les coureurs qui se présentent.

Alors qu’il n’est pas spécialement long ; comptez seulement huit étapes, le classement peut évoluer en fonction des journées, notamment lors de la 7e étape, qui propose une épreuve en contre-la-montre intéressante. Sur un circuit fermé de 15 kilomètres, les coureurs vont devoir passer, à chaque tour, sur une ascension à plus de 9 % de moyenne, un beau défi, même pour les plus téméraires.

Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d’étape

Mais lorsque l’on y regarde de plus près, le Tour de Grande-Bretagne pourrait voir un classement chambouler lors de l’épreuve que l’on qualifiera de reine, celle de la sixième journée.

Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d'étape
Le Tour de Grande-Bretagne à voir en vidéo avec le classement d’étape

Ici, c’est une longueur totale de 149,9 kilomètres qu’il faudra avaler, tout en faisant bien attention de ne pas se laisser distancer dans les nombreuses ascensions qui viennent ponctuer l’action. Pas moins de trois cols sont référencés avant l’ultime épreuve, une ascension et une arrivée en hauteur à Dartmoor. Cette dernière difficulté se classe en première catégorie et offre une moyenne capable de faire pâlir certaines ascensions dans les Tours les plus cotés.

En 2015, cette même épreuve avait attiré plus de 250 000 spectateurs, conscients que le classement final pourrait bien être joué ici, et il ne fait nul doute que ce Tour de Grande-Bretagne puisse à nouveau se jouer principalement ici.

Il est aussi intéressant de noter, que depuis 2004, seulement un Anglais sera parvenu à décrocher une victoire finale ici, et ce sera Bradley Wiggins, en 2013. Dans un côté plus général, ces dernières années auront permis à de grands noms de renouer avec les victoires, comme Edwald Boasson Hagen en 2015, ou encore Lars Boom en 2011.

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.