Le cyclisme continu de briller avec le Criterium International et la Classique Gand-Wevelgem

Du cyclisme encore avec le Criterium International et Gand-Wevelgem

Le cyclisme continu de briller avec le Criterium International et la Classique Gand-Wevelgem > Décidément, le mois de mars est fort en épreuve de cyclisme. Pour préparer les coureurs afin d’affronter les plus grands Tours cyclistes de l’année, les épreuves se multiplient et offrent des trophées marquants, sur le plan historique.

Chronologiquement, le Criterium International et la Classique qu’est Gand-Wevelgem se chevauchent ce week-end et parviennent à offrir de très bons moments d’intensité entre des coureurs très envieux de s’imposer avant de penser aux prochains évènements.

Pour le Criterium International dans un premier temps, la course est une course par étapes se déroulant sur deux journées et existant depuis 1932. Depuis l’année 2010, le Criterium International se déroule proche de Porto-Vecchio en Corse, et offre une course assez rapide et possédant trois étapes, assez courtes.

Lors de la première journée du samedi, c’est une étape plate qui se montrait ; avec toutefois une très légère côte à gravir (1,1 kilomètres à 5,6 % de moyenne). Dès le dimanche matin, une nouvelle épreuve de rapidité se dévoile avec une distance très courte ; sept kilomètres seulement afin de se départager. Mais ce qui fait la particularité du Criterium International, c’est bien la dernière étape, se déroulant toujours lors du deuxième jour de course.

Le cyclisme continu de briller avec le Criterium International et la Classique Gand-Wevelgem

Ici, l’on retrouve un parcours plus classique et bien plus compliqué à gérer pour des coureurs pas assez entraînés. Avec un total de 171,5 kilomètres à avaler, les coureurs vont rencontrer plusieurs difficultés à franchir, dont deux spécialement sortent réellement du lot, le Col de Bavella et le Col de l’Ospedale. Pour le premier, c’est une montée de 8 kilomètres qui se présente devant les coureurs et affichant des passages à plus de 10,6 %, tandis que le second offre une arrivée en hauteur, après une montée de plus de 14 kilomètres possédant des passages à plus de 10,4 % ; un beau défi donc.

Le cyclisme continu de briller avec le Criterium International et la Classique Gand-Wevelgem
Le cyclisme continu de briller avec le Criterium International et la Classique Gand-Wevelgem

Au cours de ce week-end, les aficionados pouvaient également se mettre la Classique Gand-Wevelgem sous la dent. Très forte historiquement parlant, Gand-Wevelgem aura vu le jour deux ans plus tard que le Criterium International, soit en 1934. La particularité de cette Classique est de proposer un tracé particulièrement compliqué, puisque très dangereux par endroits.

En effet, au cours de la journée, les coureurs vont devoir gravir l’incroyable Kemmelberg à plusieurs reprises ; ceci étant d’ailleurs la marque de fabrique de cette Classique. Si ce dernier est redouté, c’est notamment par sa route pavée, mais également, car en 2016, les coureurs doivent emprunter une nouvelle route pour arriver au sommet de la plus terrible des difficultés du jour. Après un premier passage où l’on retrouve des pourcentages allant jusqu’à 17 %, c’est lors du deuxième passage ; inédit cette année, que les choses se corsent.

En 2016, les engagés sont dans l’obligation d’emprunter la route la plus inclinée, et qui possède des pourcentages incroyables ; plus de 23 % par endroit. Dès lors, l’entraînement devait être parfait pour réussir à s’imposer ici et faire mieux que Luca Paolini, brillant vainqueur l’an passé.

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.