La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A

La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A

La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A > Dans une saison de basket-ball, l’on retrouve les Coupes Européennes, le Championnat, les Coupes du pays, mais en France, la Leaders Cup prend également une place importante dans le calendrier, et ce n’est pas sans raison.

Organisée pour la première fois en 2003, la Leaders Cup ; qui se nommait alors la Semaine des As, met en lutte les huit premières équipes au classement du championnat de Pro A au terme de la phase des matchs allés.

Celle que l’on connaît également sous le nom de Disneyland Paris Leaders Cup (depuis 2013 par le fait de son organisation dans la Disney Events Arena) est alors devenue une compétition annuelle reprenant le format de la Coupe du Roi de basket-ball Espagnole.

Ici, les équipes sont alors huit à tenter de remporter la victoire finale dans un format revu pour l’occasion. Si l’on ne retrouve plus de matchs de poules, l’on fait face à un système de quarts de finale, de demi-finales puis d’une finale se déroulant en une seule rencontre, avec prolongations si nécessaire.

La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A

Sur une durée de trois jours, les meilleures équipes de la phase allée du championnat de Pro A sont donc très motivées, d’autant que le vainqueur remporte pas moins de 100 000 euros, ce qui n’est pas négligeable pour certaines formations engagées à ce moment-là.

La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A
La Leaders Cup de basket-ball se dispute entre les meilleures équipes de Pro A

Différente des tournois organisés avant son apparition, la Leaders Cup aura mis en avant plusieurs équipes, et possède un palmarès homogène et plutôt bien rempli. Si Le Mans est la formation la plus titrée avec trois succès (2006, 2009, 2014), elle l’est également dans la catégorie des finales perdues, trois également. Derrière Le Mans, Gravelines-Dunkerque s’accrochait avant l’édition 2016 de la Leaders Cup puisque l’équipe comptait déjà deux succès, en 2011 et 2013.

Derrière, les formations se disputent la troisième place du palmarès puisqu’elles possèdent toutes une victoire, que se soit Chalon-sur-Saône, Cholet, l’ASVEL, Roanne, Dijon, Nancy ou encore Strasbourg, formation victorieuse lors de la précédente édition, en 2015.

Lorsque l’on regarde de plus près, la Leaders Cup de basket-ball qui se dispute entre les meilleures équipes du championnat de Pro A permet de constater, au fil des ans, quelles sont les formations les plus constantes dans l’effort lors de la première phase du championnat de Pro A et à ce jeu-là, c’est bien Le Mans qui tire son épingle du jeu. Entre 2003 et 2015, Le Mans aura participé à la Leaders Cup à douze reprises, et n’aura finalement dû faire l’impasse sur le tournoi qu’une seule fois, en 2011.

Auteur de l’article : Chris

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.