Un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie 2015

Cyclisme : ils ont marqué le Tour de Lombardie

Un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie > Historiquement, le Tour de Lombardie apparaît déjà comme l’une des plus vieilles classiques de cyclisme de l’histoire. Si son histoire a débutée en 1905, elle ne fait que perdurer à travers les générations.

C’est en Italie que l’on retrouve le Tour de Lombardie . En plus d’être l’une des classiques les plus anciennes de l’histoire, le Tour de Lombardie est également l’une des classiques les plus prestigieuses.

Bien calé en automne ; généralement disputé à la mi-octobre, le Tour de Lombardie avance légèrement sa course, mais garde son surnom de Classique des feuilles mortes, à l’image du Paris-Tours. Le paysage environnant permet aussi de disputer un Tour de Lombardie entre lacs et montagne, sur un tracé particulièrement compliqué à gérer.

Alors que sa création avait eu lieu en 1905, c’est en 1907 que le Tour de Lombardie prendra le nom qu’il possède encore aujourd’hui, et son tracé changea à de nombreuses reprises ; depuis 2010 en revanche, le Tour de Lombardie se dispute de Milan à Lecco.

Un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie

Longtemps chasse gardée des Italiens, le Tour de Lombardie aura connu plusieurs coureurs victorieux n’étant pas Italiens ; notamment lors de ces vingt dernières années. Malgré cela, le Tour de Lombardie est un avantage concret pour les coureurs Italiens, généralement poussés par un public très chaleureux.

Un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie
Un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie

Concernant le parcours, le Tour de Lombardie se permet d’être compliqué et l’on comprend rapidement pourquoi. Dans la partie finale du Tour de Lombardie, tous les yeux se tournent déjà vers la Madonna del Ghisallo. Si cette ascension est redoutée, cela vient du fait que les pourcentages présents sont assez élevés (9%), tout en proposant des pics à plus de 14 %. Dans les faits d’ailleurs, les meilleurs professionnels parviennent à gravir cette difficulté en moins de 20 minutes.

Tandis que la Madonna del Ghisallo est un juge de course très important, le Mur de Sormano n’est pas prêt de rougir à ses côtés. En faisant sa première apparition dans le Tour de Lombardie dans les années 1960, le Mur de Sormano est un défi que l’on aime suivre de près.

Avec une longueur totale de 1,92 kilomètre, sa principale complication vient de ses pourcentages ; incroyables. Alors que la pente évolue à une constance de 14 %, certains passages sont redoutés par les coureurs, puisque l’on retrouve alors des pourcentages maximums de 25 à 27 %. Dans l’histoire, beaucoup de coureurs se sont imposés en réalisant de bonnes performances à ces endroits précis ; de quoi garantir, une nouvelle fois, un spectacle grandiose pour le Tour de Lombardie.

En vidéo, découvrez les principales difficultés du Tour de Lombardie :

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.