Le foot français face à un sérieux problème d’homophobie

Une étude commandée par le Paris Foot Gay, l’homophobie est encore un lot quotidien dans les stades en France.

En effet, le milieu du football professionnel est plus homophobe que la moyenne du monde sportif, en particulier dans les centres de formation, selon une étude rendue publique mardi 30 Avril.

Le chiffre marquant : 41% des joueurs de football professionnel et 50% des joueurs évoluant en centre de formation “ont déclaré des pensées hostiles envers les homosexuels”.

Chez les amateurs, pratiquant différents sports, ce chiffre est de 8%. Anthony Mette, conseiller en psychologie du sport qui a coordonné l’étude, explique qu’on ne peut pas généraliser. Il ajoute également que “Dans le football en particulier, les jeunes joueurs sont très tôt enfermés en centres de formation, dans un contexte très difficile de compétition et d’agressivité, sans interaction avec l’extérieur”.

Non à l'homophobie dans le football
Non à l’homophobie dans le football

Les entraîneurs d’équipes professionnelles ont du travail à faire. Car le manque d’interaction encouragerait les pensées intolérantes, explique le psychologue qui préconise de mieux former les entraîneurs à ces problématiques.

Par ailleurs, Pierre Repellini, vice-président délégué de l’Union nationale des entraîneurs et cadres techniques du football français (UNECATEF), “Ce sont des mots qui sont employés comme provocation dans les cours de récréation, les ‘t’es pas un homme’ ou autres”.

Il assure également que “Ça n’est jamais dit avec méchanceté” confiant avoir du mal à imaginer quelle forme pourrait prendre la formation des entraîneurs à cette problématique.

Ci joint une campagne de sensibilisation traitant ce fléau dans les stades :

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire