Les ânes de la Tunisie qui méritent être sauvés

Du 10 et 11 septembre 2011, l’association ACAM Faune et Flore remet le couvert pour protéger l’espèce asine au Cap Bon.
Ayant déjà soigné bénévolement plus de 1000 ânes au cours des dernières années, le Club Faune et Flore continue dans sa démarche de sauvegarde de cette espèce en voie de disparition dans le monde avec cette nouvelle action d’envergure dans la région du Cap Bon.

Âne TunisieUne équipe de vétérinaires sera mobilisée pour identifier par tatouage, vacciner, déparasiter, apporter divers soins médicaux, et distribuer des licols aux ânes de la Tunisie.

Cette action sera doublée d’un volet artistique pour les grands et les petits :

  • Vernissage de l’exposition Troubadour II sur le thème de l’âne à l’espace Raouf Gara le 9 septembre 2011 à Kélibia.
  • L’artiste peintre et plasticien Raouf Gara sera le parrain de l’action
  • Sélim Tlili artiste plasticien connu pour son action Art for Tunisia effectuera une performance de speed painting sur le thème de l’âne avec la participation des enfants des villages visités.
  • Awatef Riden s’est jointe à l’aventure et animera des ateliers pour les enfants afin de les sensibiliser ainsi que leur famille sur l’urgence de la sauvegarde de l’âne en Tunisie.

Afin de soutenir cette action il est possible de parrainer les soins d’un ou plusieurs ânes pour 40 dinars par âne traité.

Pour connaitre toutes les modalités du parrainage ou du sponsoring de l’action, il suffit de prendre contact avec le Club par mail [email protected] ou par téléphone (+216) 98 655 070.

 

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Les ânes de la Tunisie qui méritent être sauvés

    Emir

    (1 septembre 2011 - 16:34)

    Je voudrais participer comme bénévole à cette opération, serai-t-il possible?
    Tél: 22 275 285

    Ayari Nabil

    (1 septembre 2011 - 20:24)

    il et normale que ses ânes disparaisse ainsi du paysage tunisien
    des centaines de ses animaux sont volés et abattues pour leur viandes
    et chaque années au environ du mois saint du ramadan se sont environ deux
    milles
    ânes abattues et réduits en mérguezes, pour le bonheurs des barbecues dans
    toutes les cités du pays une viandes pas chéres qui fait rentrer un peu d’argent pour ceux qui ont un revenue modéstes bonne appétit
    (Ayari Nabil)

Laisser un commentaire