(re)Revolution: la désobéissance civile pour dénoncer la violence

La Tunisie, qui connait depuis le vendredi 15 juillet 2011, une montée des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants dans plusieurs coins du territoire tunisien, a comptabilisé quelques postes de police incendiés et plusieurs autres tentatives comme signe de protestation des attaques qu’ont subis les manifestants de la Kasbah le vendredi 15 juillet.

Cité Ettadhamen, cité El Intilaka, Sidibouzid, le Kram, et Sfax sont parmi les villes où des manifestants se sont rassemblés. La nuit du dimanche 17 juillet a été marquée par une nouvelle vague de manifestations éclatées, entre autres, à Bab Jedid (Tunis), Menzel Bourguiba et à Gafsa, cette dernière a vu le retour des comités des quartiers pour assurer la sécurité de la ville.

(re)Revolution: la désobéissance civile pour dénoncer la violence
(re)Revolution: la désobéissance civile pour dénoncer la violence

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire