Décès de Diana: rejet de l’hypothèse d’assassinat

C’est lundi soir que la police britannique a rejeté l’accusation d’une implication probable des troupes d’élite SAS dans le décès de la princesse Diana. La police certifie l’absence de preuve crédible qui pourrait appuyer théorie.

Dans un communiqué, le quartier générale de la Metropolitan Police Service de Londres, Scotland Yard, a affirmé avoir étudié des informations reçues le 16 août 2013 sur le décès de la princesse Diana et de Dodi Al-Fayed dans le but de juger  l’importance et la plausibilité. Cette démarche permettra de décider si les informations collectées justifiaient la réouverture d’une enquête criminelle.

Concernant ces informations, la police britannique n’a pas du tout communiqué leur nature à l’opposé des médias qui auraient attesté qu’elles témoignent clairement que les commandos d’élite de l’armée britannique nommés les SAS (Special Air Services) sont derrière la mort de la princesse Diana.

Mort de Diana: Aucune preuve fiable ne confirme un meurtre
Mort de Diana: Aucune preuve fiable ne confirme un meurtre

D’ailleurs, d’après le Daily Telegraph, les informations sont survenues au même moment que le récent procès concernant un port d’arme prohibée où le potentiel coupable est Danny Nightingale, un tireur d’élite des SAS. On se demande si l’apparition des informations et ce procès au même moment est un pur hasard ou si cette simultanéité cache une vérité. D’autant plus que le quotidien a déclaré que les beaux-parents d’un témoin-clé avaient attesté lors du procès que Nightingale avait avoué à son ex-femme que l’unité à laquelle il appartient avait « organisé » la mort de Diana.

Malgré cela, la police juge n’avoir aucune preuve fiable ou pertinente pour officialiser la théorie de meurtre organisé.

 

Auteur de l’article : Donia

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.